Tous les Hadiths Hadiths Prière Hadiths Ablutions Hadiths Aumône Hadiths Science Hadiths Prophète Hadiths Hajj
Hadiths Coran Hadiths Femme Hadiths Homme Hadiths Mariage Hadiths Parents Hadiths Jeûne Hadiths Ramadan
Hadiths Invocations Hadiths Péché Hadiths Mort Hadiths Paradis Hadiths Enfer Ramadan Hadiths Mosquée
 
 
 

Quelques points à propos des règles du 'Id Al Adha 4/4

 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Le jour du 'Id Al Adha 1441 sera le Vendredi 31 Juillet 2020.
إن شاء الله


Un document PDF existe déjà à propos des règles du 'Id Al Adha : Consulter le dossier complet sur les règles du 'Id Al Adha

Dans ce sujet et dans les suivants, nous allons traiter de la même thématique en s'efforçant de mentionner des points, des textes et des paroles de savants qui n'ont pas été mentionnés précédemment.

Consulter sur le lien suivant les quatre sujets en format PDF :


Point n°6 : Y a t'il une prière de salutation de la mosquée à effectuer le jour du 'Id ?

Il y a deux situations possibles : soit la prière du 'Id a lieu au moussala, soit elle a lieu à la mosquée.

- si la prière du 'Id a lieu au moussala alors il n'y a pas à effectuer de prière de salutation de la mosquée.

En effet, le moussala n'est pas une mosquée et les compagnons du Prophète (qu'Allah les agrée tous) ne priaient pas de prière de salutation en arrivant.
(Silsila Al Houda Wa Nour de Cheikh Albani, cassette n°298)

D'après Yazid Ibn Abi 'Oubeid : J'ai prié la prière du sobh dans la mosquée du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) avec Salama Ibn Al Akwa' (qu'Allah l'agrée).
Puis il est sorti et je suis sorti avec lui jusqu'à ce que nous arrivions au moussala.
Alors il s'est assis et je me suis assis jusqu'à ce que vienne l'imam.
(Rapporté par Al Firiabi dans Ahkam Al 'Idayn n°27 et authentifié par Cheikh Zakaria Al Bakistani dans Ma Saha Min Athar Al Sahaba Fil Fiqh vol 1 p 501)


عن يزيد بن أبي عبيد قال : صلّيت مع سلمة بن الأكوع رضي الله عنه في مسجد النّبي صلّى الله عليه وسلّم صلاة الصّبح ثمّ خرج فخرجت معه حتّى أتينا المصلّى فجلس وجلست حتّى جاء الإمام
(رواه الفريابي في كتاب أحكام العيدين رقم ٢٧ وصححه الشيخ زكريا الباكستاني في كتابه ما صح من آثار الصحابة في الفقه ج ١ ص ٥٠١)


- si la prière du 'Id a lieu dans la mosquée, dans ce cas les savants divergent.

D'après 'Abdallah Ibn 'Abbas (qu'Allah les agrée lui et son père) : Le jour du Fitr, le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a prié deux unités de prière (1) et n'a pas prié avant ni après (2).
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°989)

(1) C'est à dire la prière du 'Id.

(2) C'est à dire qu'il n'a pas fait de prière surérogatoire ni avant, ni après la prière du 'Id.


عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما أن النّبي صلّى الله عليه وسلّم خرج يوم الفطر فصلّى ركعتين لم يصلّ قبلها ولا بعدها
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٩٨٩)


Certains ont dit que l'on reste sur la base et qu'il est recommandé de prier la prière de salutation de la mosquée avant de s'asseoir.
D'autres savants ont dit que ce jour est spécial et le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) ne priait pas avant la prière du 'Id et ainsi lorsque l'on rentre à la mosquée on s'asseoit sans prier de prière de salutation de la mosquée.
Cette question est une question dans laquelle il y a une certaine largesse.
En effet, les savants de chacun des deux avis disent qu'il ne faut pas faire de reproche à celui qui suit l'autre avis car c'est une question sur laquelle il n'y a pas de texte clair et qui dépend de l'effort d'interprétration (ijtihad).
(Voir l'audio suivant de Cheikh Otheimine : Tahyat Masjid 'id - Cheikh 'Otheimine et cet audio de Cheikh Al Fawzan : Tahyat Masjid 'Id - Cheikh Fawzan)

Cheikh Saleh Al Fawzan a dit : « C'est une question à propos de laquelle il y a une certaine largesse.
Si la personne fait la prière de salutation de la mosquée, on ne lui fait aucun reproche et si elle s'asseoit sans prier on le lui fait aucun reproche ».
(Charh Boulough Al Maram vol 2 p 582)

Point n°7 : La decription de la prière du 'Id

La description la prière du 'Id a été détaillée dans le document suivant à partir de la page n°14 : Les règles du 'Id Al Fitr et ses spécificités en période d’épidémie

Point n°8 : Durant le sermon après la prière, il est légiféré de dire -Amine- aux invocations de l'imam mais il n'est pas légiféré de lever les mains

D'après Oum 'Atiya (qu'Allah l'agrée), : Il nous était ordonné de sortir le jour du 'Id au point où nous faisions sortir les jeunes filles vierges de leurs appartements et les femmes qui avaient leurs menstrues.
Ces dernières restaient derrière les gens et faisaient le tekbir avec leur tekbir et faisaient des invocations avec leurs invocations. Elles espéraient la bénédiction de ce jour et sa pureté.
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°971)


عن أم عطية رضي الله عنها قالت : كنّا نُؤْمَر أن نخرج يوم العيد حتّى نخرج البكر من خدرها حتّى تخرج الحُيَّض فيكن خلف النّاس فيكبّرن بتكبيرهم ويدعون بدعائهم يرجون بركة ذلك اليوم وطهرته
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٩٧١)


L'imam Ibn Rajab (mort en 795 du calendrier hégirien) a dit : « Ce hadith montre qu'il est légiféré de faire des invocations apparentes le jour du 'Id et il est possible que le sens de faire des invocations apparentes soit que le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) invoquait durant son sermon et les gens disaient -Amine- (*) à ses invocations ».
(Fath Al Bari vol 8 p 418)

(*) Le terme -Amine- signifie : Ô Allah exauce !

Cheikh 'Abdel 'Aziz Ibn Baz a dit : « Le fait de lever les mains durant le sermon du vendredi et le sermon du 'Id n'est pas légiféré que ce soit pour l'imam ou pour les prieurs.
Ce qui est légiféré est de se taire pour écouter le sermon et de dire -Amine- sans lever la voix aux invocations de l'imam.
Par contre, lever les mains n'est pas légiféré car le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) ne levait pas les mains ni dans le sermon du vendredi ni dans le sermon du 'Id ».
(Majmou' Al Fatawa vol 12 p 338)

Remarque : Il est légiféré de faire le tekbir après le tekbir de l'imam durant le sermon du 'Id

Voir le lien suivant : Le tekbir durant les dix premiers jours du mois de Dhoul Hijja et les jours du Tachriq

Point n°9 : Il est recommandé de prier la prière surérogatoire du doha le jour du 'Id comme les autres jours

D'après Abou Sa'Id Al Khoudri (qu'Allah l'agrée) : Le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) ne priait rien avant le 'Id. (1)
Puis lorsqu'il retournait chez lui il priait deux unités de prière. (2)
(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°1293 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Ibn Maja)

(1) C'est à dire que lorsqu'il arrivait à l'endroit où allait être accomplie la prière du 'Id, il ne priait pas de prière surérogatoire avant de prier la prière du 'Id.

(2) Ces deux unités de prière sont la prière surérogatoire du doha.
(Charh Boulough Al Maram de Cheikh 'Otheimine vol 5 p 173)

Voir également d'autres textes sur ce point sur le lien suivant : Les règles du 'Id Al Fitr et ses spécificités en période d’épidémie 6/6

Point n°10 : Le jour de 'Id est un jour de fête et de distraction

D'après 'Aicha (qu'Allah l'agrée) : Un jour de 'Id, alors que les abyssins jouaient avec leurs armes (1) dans la mosquée, le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) m'a appelé et m'a dit : « Ô petite blanche (2) ! Est-ce que tu veux les regarder ? ».
J'ai dit : Oui.
Le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit ce jour-là : « Continuez ô Bani Arfada (3) ! Afin que les juifs sachent qu'il y a une largesse dans notre religion ! J'ai été envoyé avec la voie de l'unicité (4) tolérante ».
(Rapporté par Nasai et Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Adab Az Zafaf p 272 et dans la Silsila Sahiha vol 6 p 1023)

(1) C'est à dire qu'ils simulaient des affrontements dans le but de se divertir.

(2) Le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a appelé 'Aicha (qu'Allah l'agrée) de cette manière par bon comportement envers elle.

(3) Il s'agit d'un surnom qui était donné aux gens originaires d'Abyssinie.

(4) C'est à dire l'unicité d'Allah et le fait de s'écarter de toute forme d'association à Allah qui sont les bases de l'Islam.


عن عائشة رضي الله قالت : دعاني رسول الله صلّى الله عليه و سلّم والحبشة يلعبون بحرابهم في المسجد في يوم عيد فقال لي : ياحميراء ! أتحبّين أن تنظري إليهم ؟
فقلت : نعم
قال رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ يومئذٍ : خذوا يا بني أرفدةَ ! لِتعلمَ يهودُ أنَّ في دِيننا فُسحةً إنّي أُرسلتُ بحنيفيةٍ سمحةٍ
(رواه النسائي وأحمد وصححه الشيخ الألباني في آداب الزفاف ص ٢٧٢ و في السلسلة الصحيحة ج ٦ ص ١٠٢٣)


Consulter sur le lien suivant les quatre sujets en format PDF :
 





Liste des hadiths
Partager le hadith :    
 
 
 
Vous rencontrez des difficultés pour vous inscrire ou vous désinscrire ou avez remarqué une erreur ? Contactez-Nous : officielhadithdujour[@robase]gmail.com
Services :   Hadith Du Jour   |  Coran en ligne                          Mentions
        
Téléchargements
Hadith du Jour : Service de récéption de hadith