Tous les Hadiths Hadiths Prière Hadiths Ablutions Hadiths Aumône Hadiths Science Hadiths Prophète Hadiths Hajj
Hadiths Coran Hadiths Femme Hadiths Homme Hadiths Mariage Hadiths Parents Hadiths Jeûne Hadiths Ramadan
Hadiths Invocations Hadiths Péché Hadiths Mort Hadiths Paradis Hadiths Enfer Ramadan Hadiths Mosquée
 
 
 

Les règles de la zakat al fitr 6/7

 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

3. Le fait de s'acquitter de la zakat al fitr en argent n'est pas valable à la base

Si une personne ne donne pas un sa' de nourriture mais regarde combien coûte ce sa' de nourriture et donne comme zakat al fitr le prix équivalent à ce sa'. Est-ce que ceci est valable ?

La réponse est que, pour la majorité des savants, ceci n'est pas valable.
(Charh Sahih Mouslim de l'imam Nawawi vol 7 p 60)

Ceci est l'avis de l'école malikite, de l'école chafi'ite, de l'école hanbalite et de l'école thahirite.
(Voir Al Kafi Fi Fiqh Ahl Al Medina p 112, Al Majmou' vol 6 p 112, Al Moughni vol 4 p 295, Al Mouhala vol 6 p 193)

L'imam Malik Ibn Anas (mort en 179 du calendrier hégirien) a dit : « Il n'est pas valable qu'une personne donne à la place de la zakat al fitr une monnaie parmi les monnaies car ce n'est pas cela qu'a ordonné le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) ».
(Al Moudawana Al Koubra vol 1 p 392)

L'imam Chafi'i (mort en 204 du calendrier hégirien) a dit : « La personne doit s’acquitter de la zakat al fitr en donnant un sa' de la denrée qu'il consomme généralement (…) et il ne doit pas donner la valeur de cela en monnaie ».
(Al Oum vol 3 p 174)

D'après Abou Talib : L'imam Ahmed Ibn Hanbal (mort en 241 du calendrier hégirien) m'a dit : « La personne ne doit pas s'acquitter de la zakat al fitr en donnant sa valeur en monnaie ».
Quelqu'un a dit : Des gens disent que 'Omar Ibn Abdel 'Aziz prenait la valeur en monnaie.
L'imam Ahmed Ibn Hanbal a dit : « Ils délaissent la parole du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) et ils disent untel a dit ! 'Abdallah Ibn 'Omar (qu'Allah les agrée lui et son père) a dit : Le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a ordonné de s'acquitter de la zakat al fitr en donnant un sa' de dattes... ».
(Al Moughni vol 4 p 295)

Les savants se basent sur plusieurs arguments pour affirmer que s'acquitter de la zakat al fitr en donnant la valeur en monnaie du sa' de nourriture n'est pas valable.

Parmi ces arguments :

1. La monnaie existait à l'époque du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) mais malgré cela il l'a délaissé et ne l'a pas donnée comme zakat al fitr. Ainsi s’acquitter de la zakat al fitr de cette manière n'est pas valable car ceci aurait été possible à l'époque du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) mais cela n'a pas été pratiqué

Cheikh 'Abdel 'Aziz Ibn Baz a dit : « Il est connu qu'au moment où a été instaurée la zakat al fitr, les musulmans possédaient des dinars et des dirhams qui étaient les deux monnaies utilisées à cette époque et malgré cela le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) ne les a pas mentionné pour la zakat al fitr.
Si le fait de s'acquitter de la zakat al fitr avec le dinar ou le dirham était valable, alors le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) l'aurait montré car il n'est pas permis de retarder la mise en évidence du moment où elle est nécessaire (*) ».
(Majmou' Al Fatawa vol 14 p 210)

(*) C'est à dire que la mission du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) est de transmettre de manière complète les règles de l'Islam.

Ainsi si la monnaie pouvait être donnée pour la zakat al fitr alors le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) l'aurait clairement montré car il a détaillé à sa communauté chaque chose dont elle a besoin concernant sa religion.

Si le fait de donner de la monnaie était valable alors le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) ne l'a pas montré, cela signifierait qu'il n'a pas transmis tout le message à sa communauté.

2. Le fait de s'acquitter de la zakat al fitr en monnaie va à l'encontre de tous les hadiths du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) et de tous les textes qui sont rapportés de ses compagnons

L'imam Abou Daoud a dit : Quelqu'un a questionné l'imam Ahmed Ibn Hanbal (mort en 241 du calendrier hégirien) : Est-ce que l'on peut donner des dirhams pour la zakat al fitr ?
Il a répondu : « Je crains que cela ne soit pas valable. Ceci va à l'encontre de la sounna du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) ».
(Masail Abou Daoud Lil Imam Ahmed p 85)

Cheikh 'Abdel 'Aziz Ibn Baz a dit : « Nous n'avons pas connaissance qu'un seul des compagnons du Prophète (qu'Allah les agrée tous) ai donné de l'argent pour la zakat al fitr et ils étaient les gens qui connaissaient le mieux la sounna du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) et ceux qui étaient le plus motivés dans sa mise en pratique ».
(Majmou' Al Fatawa vol 14 p 210)

3. Le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a imposé de donner pour la zakat al fitr un sa' de plusieurs denrées dont la valeur était différentes. Ceci nous montre donc que ce qui est voulu est la quantité et pas sa valeur

D'après Abou Sa'id Al Khoudri (qu'Allah l'agrée) : « Alors que le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) était parmi nous, nous nous acquittions de la zakat al fitr en donnant pour chaque personne jeune comme vieille, libre ou esclave un sa' de nourriture, ou un sa' de aqit, ou un sa' d'orge, ou un sa' de dattes ou un sa' de raisins secs ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°985)


عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال : كنّا نخرج إذ كان فينا رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ زكاةَ الفطرِ عن كلِّ صغيرٍ وكبيرٍ حرٍّ أو مملوكٍ صاعًا من طعامٍ أو صاعًا من أَقِطٍ أو صاعًا من شعيرٍ أو صاعًا من تمرٍ أو صاعًا من زبيبٍ
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٩٨٥)


L'imam Al Khatabi (mort en 388 du calendrier hégirien) a dit : « Ce hadith montre qu'il n'est pas permis de donner la valeur en monnaie car le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a mentionné des denrées avec des valeurs différentes et ceci montre que ce qui est voulu est la denrée et pas sa valeur ».
(Ma'alim As Sounan 2 p 183)

L'imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit : « Dans ce hadith, le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a mentionné plusieurs denrées dont les prix sont différents et il a ordonné pour chacune des denrées de donner un sa'. Ainsi cela montre que ce qui est pris en compte est le sa' et qu'on ne regarde pas le prix ».
(Charh Sahih Mouslim vol 7 p 60)

Remarque : En plus de cela, le fait de fixer un prix unique à donner pour la zakat al fitr n'est pas conforme à la diversité des marchandises mentionnées dans les textes dans le sens où la personne doit pouvoir s'acquitter de la zakat al fitr avec la denrée de son choix en fonction de ses capacités or en imposant un prix unique pour tout le monde comme ceci est pratiqué maintenant, cela n'est plus possible.
(Voir Zoubdatoul Afham Bi Fawaid 'Omdatil Ahkam vol 2 p 746/747)

4. La zakat al fitr est un rite apparent du 'id al fitr comme le sacrifice de la odhiya est un rite apparent du 'id al adha

Le fait de s'en acquitter en argent va faire qu'il n'y aura alors plus de différence entre la zakat al fitr et une aumône ordinaire.
(Voir Fiqh Ad Dalil Charh At Tashil vol 2 p 437, Tatimatou Adwa Al Bayan vol 8 p 493)

Cheikh Saleh Al Fawzan : « La zakat al fitr est une aumône apparente. C'est une aumône que l'on doit montrer et dont on mesure la quantité devant les gens.
C'est une aumône apparente, un rite apparent parmi les rites apparents de l'Islam.
Si on s'acquitte de cette aumône en argent, elle ne sera plus apparente et ne sera qu'une aumône parmi les aumônes cachées.
Ainsi le fait de s'acquitter de la zakat al fitr en argent ne permet pas de rendre apparent ce rite de l'Islam ».
(Tashil Al Ilmam Bi Fiqh Al Ahadith Min Boulough Al Maram vol 3 p 145)

Remarque n°1 : L'imam Abou Hanifa (mort en 150 du calendrier hégiren) a été d'avis qu'il était permis de s'acquitter de la zakat al fitr en donnant le prix correspondant à un sa' de nourriture.

Mais il faut préciser que nombre de savants qui ont été également de cet avis, qu'ils suivent l'école hanafite ou pas, ont précisé que donner de la nourriture est meilleur car cela permet de sortir de la divergence existante et ainsi la zakat al fitr sera valable pour l'ensemble des savants.

L'imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit: « La majorité des savants de la jurisprudence n'ont pas permis de sortir de l'argent et Abou Hanifa l'a permis ».
(Charh Sahih Mouslim vol 7 p 60)

L'imam Ibn Zanjawayh (mort en 261 du calendrier hégirien) a dit : « Le fait de donner la valeur en monnaie pour la zakat al fitr est valable si Allah le veut, mais la nourriture est meilleure ».
(Kitab Al Amwal vol 4 p 1269)

L'imam Al Mawsouli Al Hanafi (mort en 683 du calendrier hégirien) a dit après avoir mentionné que pour lui il est permis de donner la zakat al fitr en argent: « Le plus prudent est de donner du blé afin de sortir de la divergence ».
(Al Ikhtiyar Li Ta'lil Al Moukhtar vol 1 p 389)

Remarque n°2 : Si la personne est dans une situation où elle ne peut se procurer aucune des denrées qu'il serait possible de donner pour la zakat al fitr, alors dans ce cas s'en acquitter en donnant l'équivalent en monnaie de la valeur du sa' est valable.
(Voir Charh Sounan Nasai de Cheikh Etiopi vol 22 p 300)

Ceci peut par exemple être le cas si une personne oublie de préparer sa zakat al fitr et s'en rappelle peu avant la prière du 'id et à ce moment-là il n'est pas capable de se procurer les denrées pour s'acquitter de la zakat al fitr.

L'imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit : « Ishaq (mort en 238 du calendrier hégirien) et Abou Thawr (mort en 246 du calendrier hégirien) ont dit : S'acquitter de la valeur en monnaie pour la zakat al fitr n'est valable qu'en cas de nécéssité ».
(Al Majmou' Charh Al Mouhadhab vol 6 p 112)

L'imam Chawkani (mort en 1250 du calendrier hégirien) a dit : « Il n'est valable de s'acquitter de la valeur en monnaie pour la zakat al fitr que si la personne a une excuse car le sens apparent des hadiths qui sont rapportés est qu'il y a une quantité précise de nourriture à donner.

Par contre s'il y a quelque chose qui empêche la personne de pouvoir donner la nourriture alors donner la valeur en monnaie de la nourriture est valable car ceci est ce que la personne est capable de faire et on ne peut pas lui imposer une chose dont elle n'est pas capable ».
(Seyl Al Jarrar p 268)

Télécharger le dossier complet :
 




Liste des hadiths
 
 
 
Vous rencontrez des difficultés pour vous inscrire ou vous désinscrire ou avez remarqué une erreur ? Contactez-Nous : officielhadithdujour[@robase]gmail.com
Services :   Hadith Du Jour   |  Coran en ligne                          Mentions
        
Téléchargements
Hadith du Jour : Service de récéption de hadith