Tous les Hadiths Hadiths Prière Hadiths Ablutions Hadiths Aumône Hadiths Science Hadiths Prophète Hadiths Hajj
Hadiths Coran Hadiths Femme Hadiths Homme Hadiths Mariage Hadiths Parents Hadiths Jeûne Hadiths Ramadan
Hadiths Invocations Hadiths Péché Hadiths Mort Hadiths Paradis Hadiths Enfer Ramadan Hadiths Mosquée
 
 
 

Les mérites et les règles du jeûne des six jours du mois de Chawwal 2/10

 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Télécharger le dossier complet :


Remarque : Il existe une divergence sur cette question. Voici les réponses à celle-ci :

a. L'avis de l'imam Abou Hanifa et de son élève Abou Yousouf

L'imam Abou Hanifa (mort en 150 du calendrier hégirien) et son élève l'imam Abou Yousouf Al Qadi (mort en 183 du calendrier hégirien) ont été d'avis que le jeûne des six jours de Chawwal est détestable.
(Tabyin Al Haqaiq de l'imam Az Zayla'i vol 1 p 332)

L'imam Abou Yousouf Al Qadi (mort en 183 du calendrier hégirien) a expliqué pourquoi ils ont adopté cet avis en disant : « À l'époque, ils détestaient le fait de faire suivre le Ramadan par un autre jeûne de peur que les gens ne pensent que ce jeûne fait partie du jeûne obligatoire ».
(Badai' As Sana'i de l'imam Al Kasani vol 2 p 562)

Il est à noter que la grande majorité des savants de l'école de Abou Hanifa n'ont pas suivi son avis sur cette question et ont dit que ce jeûne est recommandé comme le montrent les hadiths précédents.
(Tabyin Al Haqaiq de l'imam Az Zayla'i vol 1 p 332)

b. L'avis de l'imam Malik et des savants Malikites

L'imam Malik Ibn Anas (mort en 179 du calendrier hégirien) a également adopté cet avis.
Il a dit à propos du jeûne des six jours de Chawwal : « Je n'ai vu personne parmi les gens de science et les connaisseurs de la jurisprudence jeûner ces jours et ceci ne m'est parvenu de personne parmi les premiers musulmans.
Certes les savants jugent cela comme étant détestable et craignent que ceci soit une innovation.
Ils craignent que les gens ignorants et négligents pensent qu'un jeûne ne faisant pas partie du Ramadan soit considéré comme en faisant partie s'ils voient les savants pratiquer cela ».
(Al Mouwata vol 2 p 368)

L'imam As Sawi Al Maliki (mort en 1241 du calendrier hégirien) a dit : « Sache que le caractère détestable du jeûne des six jours de Chawwal est conditionné par cinq choses.
Si une de ces choses n'est pas présente alors il n'y a plus de caractère détestable.
Ces cinq choses sont : le fait de jeûner ces six jours à la suite, tout de suite après le 'Id, le fait de jeûner de manière apparente, le fait que la personne soit une personne sur qui les gens prennent exemple et le fait qu'elle jeûne en ayant comme croyance que ce jeûne est une sounna de Ramadan comme les sounan rawatib après les prières (c'est à dire les prières surérogatoires avant et après la prières obligatoires) ».
(Hachiya As Sawi 'Ala Ach Charh As Saghir vol 1 p 447. Voir également Mawahib Al Jalil vol 3 p 329)

Il est également à noter que certains savants Malikites ont mentionné que l'imam Malik (mort en 179 du calendrier hégirien) jeûnait les six jours de manière cachée, sans le faire publiquement.

L'imam Abou Al 'Abbas Al Qortobi (mort en 656 du calendrier hégirien) a dit : « Moutarif a rapporté que l'imam Malik jeûnait les six jours de Chawwal de manière cachée.
Et il a dit : L'imam Malik détestait le fait de les jeûner afin que les gens ignorants ne pensent pas qu'ils font partie de Ramadan ».
(Al Moufhim Lima Achkala Min Kitab Mouslim vol 3 p 238. Voir également Tefsir Al Qortobi vol 3 p 214)

Ainsi, au regard de ce qui a été mentionné, nous voyons que la cause qui a poussé certains savants à adopter l'avis que jeûner les six jours de Chawwal est détestable est la crainte que les gens ignorants pensent que ces jours sont obligatoires et font partie du Ramadan.

c. Les réponses à cet avis

Réponse n°1 :La parole d'un savant, aussi grand soit-il, ne permet pas de délaisser la mise en pratique d'un hadith authentique du Messager d'Allah

Il a été rapporté trois hadiths authentiques sur la recommandation de jeûner six jours du mois de Chawwal (le hadith de Abou Ayoub Al Ansari, le hadith de Abou Houreira et le hadith de Thawban).
Ainsi, ces hadiths doivent être mis en pratique et les paroles des savants, qui qu'ils soient, allant à l'encontre de ces hadiths doivent être délaissées.

Cette règle, le fait de délaisser la parole de l'imam si elle contredit un hadith authentique, a été mentionnée par l'imam Abou Hanifa et par l'imam Malik eux-même.

L'imam Ibn Ach Chihna Al Hanafi (mort en 815 du calendrier hégirien) a dit : « Lorsque le hadith est authentique et que l'avis de l'école est différent, c'est le hadith qu'il faut mettre en pratique et ceci est alors l'avis de Abou Hanifa.
La personne qui suit l'école Hanafite ne sort pas du suivi de l'école en mettant le hadith en pratique car il a certes été authentifié que Abou Hanifa a dit : -Si le hadith est authentique alors c'est l'avis que j'adopte- ».
(Hachiya Ibn 'Abdin 1/63)

D'après Ma'n Ibn 'Issa : J'ai entendu Malik Ibn Anas dire : « Certes je ne suis qu'un homme qui peut se tromper comme avoir raison.
Ainsi vous devez regarder les avis et tout ce qui est conforme au Coran et à la Sounna prenez-le et tout ce qui n'est pas conforme au Coran et à la Sounna délaissez-le ».
(Rapporté par Ibn 'Abdel Bar dans Al Jami' Fi Bayan Al 'Ilm Wa Fadlih n°1435 et le correcteur du livre a dit que sa chaîne de transmission est authentique)

Réponse n°2 : L'argument selon lequel on délaisse le jeûne des six jours de Chawwal à cause de la crainte que les gens du commun pensent que ce jeûne est obligatoire est un argument faible

Cheikh 'Otheimine a dit : « Certains savants ont dit que le jeûne des six jours de Chawwal est détestable à cause de la crainte que les gens de la masse ne pensent que jeûner ces jours est obligatoire.
Ceci est une base faible et un argument qui ne tient pas car avec cet argument, il faudrait également dire qu'effectuer chaque jours les prières surérogatoires avant et après les prières obligatoires est également détestable.
Par cet exemple, on voit que cet argument n'est pas correcte.
De plus, cette crainte que les gens du commun pensent que ce jeûne est obligatoire peut être évitée par le fait d'expliquer la chose ».
(Charh Al Mumti vol 6 p 467)

Réponse n°3 : À notre époque et depuis longtemps, la crainte que les gens du commun pensent que ce jeûne est obligatoire n'existe plus et n'est plus présente

L'imam Ibn 'Abdin Al Hanafi (mort en 1252 du calendrier hégirien) a dit : « L'auteur de Al Hidaya (*) a dit dans son livre Al Tajnis : -Certes le jeûne des six jours à la suite après le 'Id Al Fitr a été jugé détestable par certains mais l'avis juste est qu'il n'y a pas de mal à cela.
En effet, ils ont jugé cela détestable de crainte que les gens ne pensent que cela fait partie du Ramadan et cela aurait donc été une ressemblance aux chrétiens mais maintenant cette crainte n'existe plus- ».
(Hachiya Ibn 'Abdin vol 3 p 421)

(*) Il s'agit de l'imam Al Marghinani Al Hanafi (mort en 593 du calendrier hégirien).

Réponse n°4 : En admettant que cette crainte soit présente ou qu'elle soit de nouveau présente dans le futur, il suffit, pour éviter ce mal, de jeûner les six jours de Chawwal de manière cachée comme le faisait l'imam Malik lui-même ou de les jeûner plus tard dans le mois afin de montrer clairement la séparation avec le Ramadan.

De cette manière, même dans l'école Malikite, il n'y a plus aucun caractère détestable à jeûner les six jours de Chawwal.

L'imam Ibn Qayim (mort en 751 du calendrier hégirien) a dit : « Dans tous les cas, si nous ne sommes pas à l'abri que les gens pensent que les six jours de Chawwal font partie du Ramadan, alors il faut s'écarter du fait de les jeûner tout de suite après le Ramadan ».
(Tahdhib As Sounan vol 7 p 95)

Télécharger le dossier complet :
 




Liste des hadiths
 
 
 
Vous rencontrez des difficultés pour vous inscrire ou vous désinscrire ou avez remarqué une erreur ? Contactez-Nous : officielhadithdujour[@robase]gmail.com
Services :   Hadith Du Jour   |  Coran en ligne                          Mentions
        
Téléchargements
Hadith du Jour : Service de récéption de hadith