Hadiths Prière Hadiths Ablutions Hadiths Aumône Hadiths Science Hadiths Prophète Hadiths Hajj Hadiths Mosquée
Hadiths Coran Hadiths Femme Hadiths Homme Hadiths Mariage Hadiths Parents Hadiths Jeûne Hadiths Ramadan
Hadiths Invocations Hadiths Péché Hadiths Mort Hadiths Paradis Hadiths Enfer Ramadan
 
 
 

Les dirigeants sont à l'image du peuple 2/2

 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

3. Le fait de se rebeller contre le gouverneur, quelle que soit la forme de cette rébellion, n'est pas un acte conforme à l'Islam et ceci ne fait qu'empirer la situation

A. Le fait de se rebeller contre les gouverneurs est une chose interdite par l'Islam

D'après 'Abdallah Ibn Mas'oud (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Vous allez certes voir après moi du favoritisme (1) et des choses que vous allez réprouver (2) ».
Ils ont dit: Que nous ordonnes-tu ô Messager d'Allah ?
Le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Vous leur donnez leur droit (3) et vous demandez votre droit à Allah ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°7052 et Mouslim dans son Sahih n°1843)

(1) C'est à dire que les dirigeants vont garder pour eux l'argent alors que le peuple a un droit sur cet argent.

(2) C'est à dire des actes de désobéissance à Allah.

(3) C'est à dire le fait de leur obéir, de ne pas se rebeller contre eux.
(Voir Charh Sahih Mouslim de l'imam Nawawi)


عن عبدالله بن مسعود رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : إنّكم ستروْنَ بعدي أَثَرَةً وأمورًا تُنكرونها
قالوا : فما تأمُرُنا يا رسولَ اللهِ ؟
قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : أدُّوا إليهم حقَّهم وسَلُوا اللهَ حقَّكم
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٧٠٥٢ و مسلم في صحيحه رقم ١٨٤٣)


D'après 'Abdallah Ibn Zayd (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Vous allez certes rencontrer après moi du favoritisme, ainsi patientez jusqu'à ce que vous me rencontriez auprès du bassin (*) ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°4330 et Mouslim dans son Sahih n°1061)

(*) C'est à dire le bassin qu'aura le Messager d'Allah (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) le jour de la résurrection.

L'imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a classé ce hadith dans Charh Sahih Mouslim dans le chapitre intitulé : « L'ordre de patienter lorsque les gouverneurs font preuve d'injustice et de favoritisme ».

B. Les manifestations pour se plaindre des gouverneurs sont interdites et sont une forme moderne de rébellion contre les gouverneurs

Cheikh 'Abdel 'Aziz Ibn Baz a dit : « Les marches et les manifestations ne sont pas des bonnes choses. Elles ne font pas partie des habitudes du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) et de ceux qui l'ont suivi dans le bien ».
(Al Mouthaharat Fi Mizan Ach Chari'a Al Islamiya p 163)

Cheikh Albani a dit : « Les manifestations font partie des habitudes et des méthodes des mécréants ».
(Silsila Daifa vol 14 p 74)

Cheikh 'Otheimine a dit : « Les manifestations sont une chose nouvelle qui n'était pas connue à l'époque du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui), ni à celle des califes bien-guidés ni à celle des compagnons du Prophète (qu'Allah les agrée tous).
De plus, il se trouve dans cela comme désordre et comme émeute ce qui fait que ces manifestations sont interdites ».
(Houkm Al Mouthaharat Fil Islam p 179)

Cheikh 'Abdel Mouhsin Al 'Abad a dit : « Il n'y a aucun doute sur le fait que les manifestations et les marches font partie de la rébellion contre le gouverneur ».
(Al Mouthaharat Fi Mizan Ach Chari'a Al Islamiya p 195)

C. L'Histoire montre que fait de se rebeller contre le gouverneur n'apporte pas de bien et ne fait qu'aggraver le mal

L'imam Abou Hanifa (mort en 150 du calendrier hégirien) a dit à propos de ceux qui se révoltent contre les dirigeants : « Ils font plus de mal qu'ils ne font de bien ».
(Al Fiqh Al Akbar Bi Riwayati Abi Mouti' p 57)

L'imam Ibn 'Abdel Bar Al Maliki (mort en 463 du calendrier hégirien) a dit : « Le fait de patienter dans l'obéissance de dirigeants injustes est meilleur que de leur disputer le pouvoir et de se rebeller contre eux car cela entraîne un changement de la sécurité vers l'insécurité, ceci entraîne le fait que le sang coule, les représailles et le désordre sur la Terre.
Et ceci est plus grave que le fait de patienter à l'injustice du gouverneur... ».
(Al Tamhid vol 23 p 279)

Cheikh Al Islam Ibn Taymiya (mort en 728 du calendrier hégirien) a dit : « Il est possible qu'on ne trouve pas un seul groupe qui se soit rebellé contre leur gouverneur sans que cela n'ai entraîné comme désordre ce qui est plus grand que le désordre qui a été enlevé ».
(Manhaj As Sounna Nabawiya vol 3 p 391)

L'imam Ibn Qayim al Djawziya (mort en 751 du calendrier hégirien) a dit : « Le fait de réprouver le mal des dirigeants et des gouverneurs en se rebellant contre eux est la source de tout le mal et de toutes les épreuves jusqu'à la fin des temps (…).
Celui qui médite sur ce qui a touché l'Islam comme grandes épreuves et petites épreuves se rendra compte qu'elles ont découlé du fait de ne pas avoir respecté cette base et d'avoir voulu lever l'injustice du dirigeant et ceci a entraîné ce qui est plus grave que l'injustice du dirigeant ».
(I'lam Al Mouwaqi'in 'An Rabil 'Alamin vol 4 p 338)

Télécharger le dossier :







Liste des hadiths
Partager le hadith :    
 
 
 
Vous rencontrez des difficultés pour vous inscrire ou vous désinscrire ou avez remarqué une erreur ? Contactez-Nous : officielhadithdujour[@robase]gmail.com
Services :   Hadith Du Jour   |  Coran en ligne                          Mentions
        
Téléchargements
Hadith du Jour : Service de récéption de hadith