Hadiths Prière Hadiths Ablutions Hadiths Aumône Hadiths Science Hadiths Prophète Hadiths Hajj Hadiths Mosquée
Hadiths Coran Hadiths Femme Hadiths Homme Hadiths Mariage Hadiths Parents Hadiths Jeûne Hadiths Ramadan
Hadiths Invocations Hadiths Péché Hadiths Mort Hadiths Paradis Hadiths Enfer Ramadan
 
 
 

La prosternation lors de la récitation du Coran 9/10

 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

C. La description de la prosternation lors de la récitation du Coran

1. Il est recommandé de faire le tekbir, c'est à dire de dire -Allahou Akbar-, avant de se prosterner

Ceci est l'avis de la majorité des savants.
(Voir par exemple Charh As Sounna de l'imam Baghawi vol 3 p 315)

D'après Khalid, Abou Qilaba (mort en 104 du calendrier hégirien) et Muhammed Ibn Sirin (mort en 110 du calendrier hégirien) ont dit : « Si un homme récite un verset de prosternation hors de la prière, il dit : -Allahou Akbar- ».
(Rapporté par Ibn Abi Chayba dans son Mousannaf n°4209 et authentifié par Cheikh Albani dans Tamam Al Minna p 269)


عن خالد عن أبي قلابة و محمد بن سيرين أنّهما قالا : إذا قرأ الرجل السجدة في غير الصلاة قال : الله أكبر
(رواه ابن أبي شيبة في المصنف رقم ٤٢٠٩ و صححه الشيخ الألباني في تمام المنة ص ٢٦٩)


D'après 'Abdallah Ibn Mouslim : Lorsque Mouslim Ibn Yasar (mort en 100 du calendrier hégirien) récitait un verset de prosternation, il disait : -Allahou Akbar- puis il se prosternait.
(Rapporté par Ibn Abi Chayba dans son Mousannaf n°4210 et authentifié par Cheikh Albani dans Tamam Al Minna p 269)


عن عبدالله بن مسلم قال: كان مسلم بن يسار إذا قرأ السجدة قال : الله أكبر ثمّ سجد
(رواه ابن أبي شيبة في المصنف رقم ٤٢١٠ و صححه الشيخ الألباني في تمام المنة ص ٢٦٩)


2. La prosternation lors de la récitation du Coran est exactement la même que la prosternation durant la prière

Les savants sont tous d'accord sur cela.
(Voir Majmou' Mou'alafat Cheikh 'Atiya Muhammed Salim vol 3 p 294 et voir également Al Majmou' de l'imam Nawawi vol 3p 561)

Cheikh 'Otheimine a dit : « La manière de faire la prosternation lors de la récitation du Coran est que la personne fait le tekbir (1) puis elle se prosterne sur les sept membres (2) comme elle le fait dans la prière ».
(Fatawa Tahara Wa Salat vol 1 p 1174)

(1) C'est à dire qu'elle dit : -Allahou Akbar- comme cela a été mentionné dans le point précédent.

(2) C'est à dire sur le front et le nez, les deux mains, les deux genoux et les deux pieds.

3. Les invocations à prononcer durant la prosternation lors de la récitation du Coran

Il est valable, durant la prosternation lors de la récitation du Coran, de prononcer les invocations que l'on prononce durant la prosternation de la prière comme : -Sobhana Rabi Al A'la-.
Les savants sont en consensus sur ce point.
(Majmou' Mou'alafat Cheikh 'Atiya Muhammed Salim vol 3 p 294)

Sinon, il est également possible de dire une des invocations qui sont rapportées du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) :

D'après 'Aicha (qu'Allah l'agrée) : Lors de la prosternation du Coran durant la nuit, le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) disait à plusieurs reprises : « Mon visage s'est prosterné pour Celui qui l'a créé et a ouvert son ouie et sa vision par Sa puissance et Sa force (*) ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°1414 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

(*) En phonétique : Sajada Wajhi Liladhi Khalaqahou Wa Chaqa Sam'ahou Wa Basarahou Bi Hawlihi Wa Qouwatih

En arabe : سَجَدَ وَجْهِي لِلَذِي خَلَقَهُ وَشَقَّ سَمْعَهُ وَبَصَرَهُ بِحَولِهِ وَقُوَّتِهِ


عن عائشة رضي الله عنها قالت : كان رسول اللهِ صلّى الله عليه وسلّم يقول في سجود القرآن بًالليل يقول في السّجدة مرارًا : سَجَدَ وَجْهِي لِلَذِي خَلَقَهُ وَشَقَّ سَمْعَهُ وَبَصَرَهُ بِحَولِهِ وَقُوَّتِهِ
(رواه أبو داود في سننه رقم ١٤١٤ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن أبي داود)


D'après Abou Sa'id Al Khoudri (qu'Allah l'agrée) : J'ai vu en rêve comme si j'étais sous un arbre et l'arbre récitait la sourate Sad et lorsqu'il est arrivé à la prosternation, il s'est prosterné et il a dit durant sa prosternation: Ô Allah ! Ecris moi pour elle une récompense, enlève moi pour elle un péché, fais qu'elle soit pour moi une cause de remerciement et accepte la de moi comme Tu as accepté la prosternation de Ton serviteur Daoud (1) (2).
Au matin, je me suis rendu vers le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) et je l'ai informé de cela.
Il a dit: « Et toi tu t'es prosterné ô Abou Sa'id? ».
J'ai dit: Non.
Il a dit: « Tu étais certes plus en droit de te prosterner que l'arbre ».
Ensuite le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a récité la sourate Sad jusqu'à arriver à la prosternation et alors il a dit dans sa prosternation la même chose qu'a dit l'arbre dans sa prosternation.
(Rapporté par Abou Ya'la et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°2710)

(1) Il s'agit de l'envoyé d'Allah Daoud (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) qui est mentionné ici car le verset de prosternation de la sourate Sad mentionne qu'il s'est prosterné en se repentant à Allah.

(2) En phonétique : Allahouma Ktoub Li Biha Ajran, Wa Hout 'Ani Biha Wizran, Wa Ahdith Li Biha Choukran, Wa Taqabalha Minni Kama Taqabalta Min 'Abdika Daoud Sajdatahou

En arabe : اللَّهُمَّ اكْتُبْ لِي بِهَا أَجْرًا وَحُطَّ عَنِّي بِهَا ِوْزرًا وَأَحْدِثْ لِي بِهَا شُكْرًا وَتَقَبَّلْهَا مِنِّي كَمَا تَقَبَّلتَ مِنْ عَبْدِكَ دَاوُدَ سَجْدَتَهُ


عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال : رأيتُ فيما يرى النَّائمَ كأنّي تحت شجرةٍ وكأنَّ الشجرةَ تقرأُ ص
فلمّا أتت على السّجدةِ سجدتْ فقالتْ في سجودِها : اللَّهُمَّ اكْتُبْ لِي بِهَا أَجْرًا وَحُطَّ عَنِّي بِهَا ِوْزرًا وَأَحْدِثْ لِي بِهَا شُكْرًا وَتَقَبَّلْهَا مِنِّي كَمَا تَقَبَّلتَ مِنْ عَبْدِكَ دَاوُدَ سَجْدَتَهُ
فلما أصبحتُ غدوتُ على النّبيِّ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ فأخبرْتُه بذلك فقال : سجدتَ أنت يا أبا سعيدٍ ؟
فقلتُ : لا
قال النّبيِّ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ : أنت كنتَ أحقَّ بالسُّجودِ من الشجرةِ
فقرأ رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ سورةَ ص حتّى أتى على السَّجدةِ فقال في سجودِه ما قالتِ الشَّجرةُ في سجودِها
(رواه أبو يعلى و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٧١٠)


Remarque n°1 : Il est également recommandé de multiplier les invocations et les demandes à Allah durant la prosternation lors de la récitation du Coran

Cheikh Ibn Baz a dit : « Il faut dire durant la prosternation lors de la récitation du Coran ce que l'on dit dans la prosternation de la prière et dans la prosternation de distraction (…) et il convient également que la personne fasse ce qu'elle peut comme invocations car le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit : -En ce qui concerne la prosternation, faites-y des efforts dans l'invocation- et il a dit : -Le moment où le serviteur est le plus proche de son Seigneur est lorsqu'il est prosterné, ainsi multipliez les invocations-.

Ces textes comprennent à la fois la prosternation lors de la récitation du Coran, la prosternation de remerciement, la prosternation de la distraction et la prosternation durant la prière ».
(Fatawa Nour 'Ala Darb vol 26 p 258)

Remarque n°2 : Quand la personne se relève après la prosternation lors de la récitation du Coran, elle ne fait ni de tachahoud ni de salam

L'imam Ibn Qayim Al Djawziya (mort en 751 du calendrier hégirien) a dit : « Il n'a été rapporté absolument aucun texte du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) à propos du tachahoud (*) après la prosternation lors de la récitation du Coran ».
(Zad Al Ma'ad vol 1 p 362)

(*) C'est à dire la formule que la personne qui prie doit prononcer avant la fin de se prière : -At Tahiyatou Lilah...-.

Et il a dit également : « Il n'y a absolument aucun des imams du hadith et de la jurisprudence qui a rapporté du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) ou de l'un de ses compagnons qu'il y a un salam (*) après la prosternation lors de la récitation du Coran ».
(Tahdhib Sounan Abi Daoud vol 1 p 98)

(*) C'est à dire le fait de dire -As Salam 'Alaikoum Wa Rahmatoulah- comme on le dit à la fin de la prière.

Remarque n°3 : Si la personne récite un verset de prosternation alors qu'elle est assise, elle n'a pas à se lever pour se prosterner ensuite. Elle se prosterne directement depuis la position assise

Cheikh 'Otheimine a dit : « Il n'est pas mentionné dans le hadith que le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) s'est levé puis s'est prosterné.
Ainsi, la personne doit se prosterner dans la situation dans laquelle elle est.
Si elle est debout elle se prosterne depuis le position debout et si elle est assise elle se prosterne depuis la position assise.
En effet, le fait de se lever est une adoration qui nécessite une preuve montrant son caractère légiféré ».
(Al Charh Al Mumti' 'Ala Zad Al Moustaqni' vol 4 p 99)

Remarque n°4 : Si la personne récite un verset de prosternation alors qu'elle conduit, il lui est possible de se prosterner en faisant un signe de la tête

D'après Barah : Alors que j'arrivais de Médine, j'ai questionné 'Abdallah Ibn 'Omar (qu'Allah les agrée lui et son père) à propos d'un homme qui récite un verset de prosternation alors qu'il est sur sa monture.
Il a dit : « Il fait un signe de la tête ».
(Rapporté par Ibn Abi Chayba dans son Mousannaf n°4234 et authentifié par Cheikh Zakariya Ibn Ghoulam Al Bakistani dans son ouvrage Ma Saha Min Athar AS Sahaba Fil Fiqh p 318)


عن برة قال : سألت عبدالله بن عمر رضي الله عنهما و أنا مقبل من المدينة عن رجل يقرأ السجدة و هو على الدابة
قال : يوميء
(رواه ابن أبي شيبة في المصنف رقم ٤٢٣٤ و صححه الشيخ زكريا بن غلام الباكستاني في كتابه ما صح من آثار الصحابة في الفقه ص ٣١٨)


D'après Thouwayr : J'ai vu 'Abdallah Ibn Zoubayr (qu'Allah les agrée lui et son père) réciter un verset de prosternation alors qu'il était sur sa monture, il a fait un signe de la tête.
(Rapporté par Ibn Abi Chayba dans son Mousannaf n°4239 et authentifié par Cheikh Zakariya Ibn Ghoulam Al Bakistani dans son ouvrage Ma Saha Min Athar AS Sahaba Fil Fiqh p 318)


عن ثوير قال : رأيت عبدالله بن الزبير رضي الله عنهما يقرأ السجدة و هو على راحلته فيوميء
(رواه ابن أبي شيبة في المصنف رقم ٤٢٣٩ و حسنه الشيخ زكريا بن غلام الباكستاني في كتابه ما صح من آثار الصحابة في الفقه ص ٣١٨)


Dans le cas où la personne récite un verset de prosternation alors qu'elle marche, il lui est également possible de faire un signe de la tête.
Ceci est rapporté de manière authentique de Abou 'Abder Rahman As Soulami (mort en 74 du calendrier hégirien).
(Voir le Mousannaf de Ibn Abi Chayba n°4360 et Fath Al Bari 2/554)

Télécharger le dossier complet :





Liste des hadiths
Partager le hadith :    
 
 
 
Vous rencontrez des difficultés pour vous inscrire ou vous désinscrire ou avez remarqué une erreur ? Contactez-Nous : officielhadithdujour[@robase]gmail.com
Services :   Hadith Du Jour   |  Coran en ligne                          Mentions
        
Téléchargements
Hadith du Jour : Service de récéption de hadith