Hadiths Prière Hadiths Ablutions Hadiths Aumône Hadiths Science Hadiths Prophète Hadiths Hajj Hadiths Mosquée
Hadiths Coran Hadiths Femme Hadiths Homme Hadiths Mariage Hadiths Parents Hadiths Jeûne Hadiths Ramadan
Hadiths Invocations Hadiths Péché Hadiths Mort Hadiths Paradis Hadiths Enfer Ramadan
 
 
 

La prosternation lors de la récitation du Coran 10/10

 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

6. La prosternation lors de la récitation du Coran dans la prière

A. Il est légiféré de se prosterner lorsque l'on récite un verset de prosternation durant la prière que ce soit pour la personne qui prie seule, pour celle qui prie comme imam ou pour celle qui prie derrière un imam que ce soit dans une prière obligatoire ou dans une prière surérogatoire

D'après Abou Rafi' (qu'Allah l'agrée) : J'ai prié la prière du 'icha derrière Abou Houreira (qu'Allah l'agrée). Il a récité la sourate -Idha Samaaoun Chaqat- (*) durant laquelle il s'est prosterné.
Je lui ai dit : Qu'est-ce que cela ?
Il a dit : Je me suis prosterné dans cette sourate derrière Abou Al Qasim (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) et je ne cesserai pas de me prosterner dans cette sourate jusqu'à ce que je le rencontre (3).
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1078 et Mouslim dans son Sahih n°578)

(1) C'est à dire la sourate Inchiqaq n°84.

(2) C'est le surnom (kounia) du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui).

(3) C'est à dire : -jusqu'à ce que je meurs et que je le rencontre le jour de la résurrection-.


عن أبي رافع قال : صليتُ مع أبي هريرةَ رضي الله عنه العَتْمَةَ فقرأ : إذا السماء انشقت فسَجَدَ
فقلتُ : ما هذه ؟
قال : سَجَدْتُ بها خلفَ أبي القاسمِ صلى الله عليه وسلم فلا أزالُ أَسْجُدُ فيها حتى ألقاه
(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٠٧٨ و مسلم في صحيحه رقم ٥٧٨)


D'après Khalid Ibn Ma'dan, 'Abdallah Ibn 'Oubeid et Al Hajaj Ibn 'Amir (qu'Allah les agrée tous les deux) ont dit : Nous avons prié le sobh avec 'Omar Ibn Al Khatab (qu'Allah l'agrée).
Il a récité la sourate -Idha Samaaoun Chaqat- (*) durant laquelle il s'est prosterné.
(Rapporté par Mousadad et authentifié par Cheikh Zakariya Ibn Ghoulam Al Bakistani dans son ouvrage Ma Saha Min Athar AS Sahaba Fil Fiqh p 311)

(*) C'est à dire la sourate Inchiqaq n°84.


عن خالد بن معدان عن عبدالله بن عبيد و الحجاج بن عامر أنّهما صلّيا مع عمر بن الخطاب الصبح فقرأ إذا السماء انشقت فسجد فيها
(رواه مسدد و حسنه الشيخ زكريا بن غلام الباكستاني في كتابه ما صح من آثار الصحابة في الفقه ص ٣١١)


L'imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit : « Il n'y a pas de divergence sur le fait que la prosternation lors de la récitation du Coran est une sounna pour la personne qui récite comme pour celle qui l'écoute, que la personne qui récite soit en train de prier ou qu'elle ne le soit pas ».
(Al Majmou' Charh Al Mouhadhab vol 3 p 551)

B. Si la personne qui prie derrière un imam récite un verset de prosternation, elle ne doit pas se prosterner

Cheikh Al Islam Ibn Taymiya (mort en 728 du calendrier hégirien) a dit : « Si la personne qui prie derrière un imam récite un verset de prosternation, elle ne doit pas se prosterner alors que son imam ne le fait pas. Je ne connais aucune divergence sur ce point ».
(Majmou' Al Fatawa 23/161)

C. Si un imam récite un verset de prosternation et se prosterne, il est alors obligatoire à ceux qui prient derrière lui de se prosterner également

Cheikh Al Islam Ibn Taymiya (mort en 728 du calendrier hégirien) a dit : « Dans la prière, il est obligatoire à la personne qui prie derrière un imam de se prosterner pour suivre son imam (*). Il y a un consensus sur cela ».
(Majmou' Al Fatawa 23/165)

(*) C'est à dire si l'imam a récité un verset de prosternation et s'est prosterné.

D. Il ne convient pas qu'un imam se prosterne après avoir lu un verset de prosternation dans une prière à voix basse car cela peut causer une incompréhension chez ceux qui prient derrière lui.
(Voir Tamam Al Minna p 272)


L'imam Abou Daoud (mort en 275 du calendrier hégirien) a dit : « J'ai entendu l'imam Ahmed Ibn Hanbal (mort en 241 du calendrier hégirien) être questionné : Est-ce qu'il convient qu'un imam récite un verset de prosternation dans la prière du dohr ? Il a répondu : Non ».
(Masail Al Imam Ahmed de Abou Daoud p 38)

E. La description de la prosternation lors de la récitation du Coran dans la prière

1. La personne qui se prosterne après avoir récité un verset de prosternation dans la prière devra faire le tekbir lorsqu'il descend pour se prosterner et lorsqu'il se relève pour reprendre sa position debout.

Les savants sont en consensus sur ce point.
(Voir Al Fawakih Al Dawani 'Ala Risala Ibn Abi Zayd Al Qayrawani vol 1 p 391)

D'après Sahl, d'après son père : Abou Houreira (qu'Allah l'agrée) faisait le tekbir (1) à chaque fois qu'il se baissait et à chaque fois qu'il se relevait (2) et il mentionnait que le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) faisait cela.
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°392)

(1) C'est à dire qu'il disait : -Allahou Akbar-.

(2) C'est à dire dans la prière.


عن سهل عن أبيه عن أبي هريرةَ رضي الله عنه أنّه كان يُكَبِّرُ كلّما خَفَضَ ورَفَعَ ويُحَدِّثُ أن رسولَ الله صلّى الله عليه وسلّم كان يَفْعَلُ ذلك
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٣٩٢)


2. La personne qui se prosterne après avoir récité un verset de prosternation dans la prière peut, de temps à autre, lever les mains lorsqu'elle fait le tekbir avant de se prosterner.

D'après 'Oumayr Ibn Habib (qu'Allah l'agrée) : Dans la prière obligatoire, le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) levait ses mains avec chaque tekbir (*).
(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°861 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Ibn Maja)

(*) C'est à dire chaque fois qu'il disait : -Allahou Akbar-.


عن عمير بن حبيب رضي الله عنه قال : كان رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلم يرفعُ يديهِ مع كلِّ تكبيرةٍ في الصّلاةِ المكتوبةِ
(رواه ابن ماجه في سننه رقم ٨٦١ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن ابن ماجه)


L'imam Abou Daoud (mort en 275 du calendrier hégirien) a dit : « J'ai vu l'imam Ahmed Ibn Hanbal (mort en 241 du calendrier hégirien), lorsqu'il voulait se prosterner dans la prière suite à la récitation d'un verset de prosternation, il levait ses mains à hauteur de ses oreilles puis il se prosternait ».
(Masail Al Imam Ahmed de Abou Daoud p 64)

3. Lorsque la personne se relève après s'être prosternée, elle se relève d'un seul coup et ne s'assied pas avant de se relever

L'imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit : « Lorsque la personne se relève de la prosternation, elle se lève et ne fait pas de position assise d'istiraha (*). Il n'y a pas de divergence sur cela ».
(Al Tibian Fi Adab Hamalat Al Quran p 153)

(*) La position assise de l'istiraha (-Jalsatoul Istiraha- en arabe) est le fait que la personne qui se relève de la prosternation commence par s'asseoir puis reste un instant assis et se relève ensuite.

4. Dans le cas où une personne récite un verset de prosternation qui se trouve à la fin d'une sourate (comme c'est le cas pour la sourate Al A'raf, la sourate An Najm et la sourate Al 'Alaq) le mieux sera de se prosterner et une fois relevé de réciter encore du Coran.

Mais il est également permis, une fois relevé, de faire tout de suite le tekbir et de se mettre en inclinaison.

D'après 'Abder Rahman Ibn Abza : 'Omar Ibn Al Khatab (qu'Allah l'agrée) a récité la sourate An Najm dans la prière et il s'est prosterné puis il s'est relevé et a récité -Idha Zoulzilat- (*).
(Rapporté par Tabari et authentifié par l'imam Ibn Hajar dans Fath Al Bari 2/555)

(*) C'est à dire la sourate Az Zalzala n°99.


عن عبد الرحمن بن أبزى قال : قرأ عمر بن الخطاب رضي الله عنه سورة النّجم في الصّلاة فسجد فيها ثم قام فقرأ إذا زلزلت
(رواه الطبري و صححه الحافظ ابن حجر في فتح الباري ٥٥٥/٢)


D'après Masrouq : J'ai prié le sobh derrière 'Othman Ibn 'Affan (qu'Allah l'agrée). Il a récité la sourate An Najm et il s'est prosterné. Puis il s'est levé et a récité une autre sourate.
(Rapporté par Tahawi dans Charh Ma'ani Al Athar n°2092 et authentifié par l'imam Al 'Ayni dans Noukhab Al Afkar vol 5 p 502)


عن مسروق قال : صلّيت خلف عثمان بن عفان رضي الله عنه الصبح فقرأ النجم فسجد فيها ثمّ قام فقرأ سورةً أخرى
(رواه الطحاوي في شرح معاني الآثار رقم ٢٠٩٢ و صححه الإمام العيني في نخب الأفكار ج ٥ ص ٥٠٢)


D'après Al Aswad Ibn Yazid, 'Abdallah Ibn Mas'oud (qu'Allah l'agrée) a dit à propos des sourates à la fin desquelles il y a une prosternation : « Récite et prosterne toi puis récite et mets toi en inclinaison et si tu le veux mets-toi en inclinaison. Ceci pour Al A'raf, An Najm et Iqra Bismi Rabik et les sourates comme celles-ci ».
(Rapporté par Ishaq Ibn Rahawayh et authentifié par l'imam Ibn Hajar dans Al Matalib Al 'Aliya n°547)


عن الأسود بن يزيد عن عبدالله بن مسعود رضي الله عنه أنّه كان يقول في السورةِ يكون آخرُها السجودَ : اقرأْ واسجُدْ ثم قرأَ فاقرأْ واركعْ وإن شئتَ فاركعْ في الأعرافِ والنجمِ واقرأْ باسمِ ربِّكَ وأشباهِهنَّ
(رواه إسحاق بن راهويه و صححه الحافظ بن حجر في المطالب العالية رقم ٥٤٧)


L'imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit : « Il est recommandé lorsque la personne s'est remise debout après la prosternation qu'elle récite quelque chose du Coran puis qu'elle se mette en inclinaison.
Mais si elle se met debout et s'incline ensuite sans avoir récité ceci est permis ».
(Al Tibian Fi Adab Hamalat Al Quran p 153)

Télécharger le dossier complet :





Liste des hadiths
Partager le hadith :    
 
 
 
Vous rencontrez des difficultés pour vous inscrire ou vous désinscrire ou avez remarqué une erreur ? Contactez-Nous : officielhadithdujour[@robase]gmail.com
Services :   Hadith Du Jour   |  Coran en ligne                          Mentions
        
Téléchargements
Hadith du Jour : Service de récéption de hadith