Hadiths Prière Hadiths Ablutions Hadiths Aumône Hadiths Science Hadiths Prophète Hadiths Hajj Hadiths Mosquée
Hadiths Coran Hadiths Femme Hadiths Homme Hadiths Mariage Hadiths Parents Hadiths Jeûne Hadiths Ramadan
Hadiths Invocations Hadiths Péché Hadiths Mort Hadiths Paradis Hadiths Enfer Ramadan
 
 
 

Nous allons plutôt te laisser mourir de soif...

 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D'après Abou Oumama Al Bahili (qu'Allah l'agrée) : Le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) m'a envoyé vers mon peuple afin que je les appelle vers Allah et que je leur présente les rites de l'Islam.
Je suis donc allé les voir alors qu'ils avaient abreuvé leurs chameaux, avaient trait leur lait et avaient bu.
Quant ils m'ont vu ils ont dit : Bienvenue à As Soudi Ibn 'Ajlan ! Il nous ai parvenu que tu as quitté ta religion pour rejoindre cet homme.
J'ai dit : Non, j'ai plutôt cru en Allah et en Son prophète. Et le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) m'a envoyé vers vous afin que je vous présente l'Islam et ses rites.
Alors que nous étions ainsi, ils sont venus avec un plat de sang. Ils l'ont posé, se sont rassemblés autour et en ont mangé.
Ils ont dit : Viens ô Soudi !
J'ai dit : Malheur à vous ! C'est la personne qui vous a interdit ceci qui m'envoie vers vous sauf ce que vous avez égorgé conformément à ce qu'Allah lui a révélé.
Ils ont dit : Qu'a t-il dit ?
J'ai dit : Le verset suivant a été descendu : -Vous sont interdits la bête trouvée morte, le sang, la chair du porc- jusqu'à -ainsi que de procéder au partage par tirage au sort au moyen de flèches-. (1)
Je les ai appelé vers l'Islam mais ils refusaient.
J'ai dit : Malheur à vous ! Apportez moi de l'eau car j'ai vraiment très soif. Et je portais un turban.
Ils ont dit : Non, nous allons plutôt te laisser mourir de soif.
J'ai donc enroulé mon turban et je l'ai placé sur ma tête et j'ai dormi sous le soleil dans la très forte chaleur.
Alors que je dormais, j'ai vu en rêve qu'un messager venait me voir avec un vase en verre tellement beau que personne n'en a vu d'équivalent. Il contenait une boisson tellement bonne que personne n'a jamais bu une boisson si bonne.
Il m'a permis de boire de cette boisson et lorsque j'ai terminé de boire je me suis réveillé.
Je jure par Allah ! Après avoir bu de cette boisson je n'ai plus jamais eu soif !
Je les ai entendu dire : Un homme parmi les notables de votre peuple est venu à vous et vous ne lui donnez même pas de l'eau mélangée avec du lait.
Alors ils m'ont apporté de l'eau mélangée avec du lait mais j'ai dit : Je n'en ai pas besoin. Certes Allah m'a nourri et abreuvé.
Je leur ai montré mon ventre (2) et là ils sont tous rentrés dans l'Islam.
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°2706)

(1) Il s'agit du verset 3 de la sourate Al Maida n°5.

(2) C'est à dire qu'ils ont vu son ventre rebondi comme celui d'une personne qui est rassasiée.



عن أبي أمامة الباهلي رضي الله عنه قال : بعثني رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّم إلى قومِي أدعوهم إلى اللهِ وأعرضُ عليهم شرائعَ الإسلامِ
فأتيتُهم وقد سقُوا إبلَهم وحلَبوها وشرِبوا فلّما رأوني قالوا : مرحبًا بالصديِّ بنِ عجلانَ
قالوا : بلغنا أنك صبوتَ إلى هذا الرجلِ
قلت : لا ولكنْ آمنتُ باللهِ ورسولِه وبعثني رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّم إليكم أعرضُ عليكم الإسلامَ وشرائعَه
فبينا نحن كذلك إذ جاءوا بقصعةِ دمٍ فوضعوها واجتمعوا حولَها فأكلوا بها قالوا : هلُمَّ يا صُدَيُّ
قلت : ويحَكم إنّما أتيتُكم من عندِ مَن يُحرِّمُ هذا عليكم إلا ما ذكَّيتم كما أنزل اللهُ عليه
قالوا : وما قال ؟
قلتُ : نزلت هذه الآيةُ : حُرِّمَتْ عَلَيْكُمُ الْمَيْتَةُ وَالدَّمُ وَلَحْمُ الْخِنْزِيرِ إلى قولِه وَأَنْ تَسْتَقْسِمُوا بِالْأَزْلَامِ
فجعلت أدعوهم إلى الإسلامِ ويأبونَ قلت لهم : ويحَكم ائتونِي بشربةٍ من ماءٍ فإنّي شديدُ العطشِ
قال : وعلي عمامةٌ
قالوا : لا ولكن ندعُك تموتُ عطشًا
قال : فاعتممت وضربت برأسِي في العمامةِ ونِمتُ في الرمضاءِ في حرٍّ شديدٍ فأتاني آتٍ في منامي بقدحِ زجاجٍ لم يرَ الناسُ أحسنَ منه وفيه شرابٌ لم يرَ الناسُ ألذَّ منه فأمكنني منها فشربتها فحيثُ فرغتُ من شرابي استيقظتُ ولا واللهِ ما عطشت ولا عرفتُ عطشًا بعدَ تيكَ الشربةِ
فسَمِعْتُهم يقولونَ : أتاكُم رجلٌ من سراةِ قومِكُم فلم تَمجَعوهُ بمذقةٍ
فأتوني بمذقةٍ فقلتُ : لا حاجةَ لي فيها إنِ اللَّهَ أطعمَني وسقاني وأريتُهُم بطني فأسلَموا عن آخرِهِم
(رواه الطبراني و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٧٠٦)




Liste des hadiths
Partager le hadith :    
 
 
 
Vous rencontrez des difficultés pour vous inscrire ou vous désinscrire ou avez remarqué une erreur ? Contactez-Nous : officielhadithdujour[@robase]gmail.com
Services :   Hadith Du Jour   |  Coran en ligne                          Mentions
        
Téléchargements
Hadith du Jour : Service de récéption de hadith