Hadiths Prière Hadiths Ablutions Hadiths Aumône Hadiths Science Hadiths Prophète Hadiths Hajj Hadiths Mosquée
Hadiths Coran Hadiths Femme Hadiths Homme Hadiths Mariage Hadiths Parents Hadiths Jeûne Hadiths Ramadan
Hadiths Invocations Hadiths Péché Hadiths Mort Hadiths Paradis Hadiths Enfer Ramadan
 
 
 

Les règles de la compensation du jeûne en nourrissant un pauvre 1/2

 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Allah a dit dans la sourate Al Baqara n°2 verset 184 (traduction rapprochée du sens du verset) : « Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter qu'avec grande difficulté, il y a un compensation : nourrir un pauvre.
Celui qui fait un bien de manière surérogatoire alors ceci est un bien pour lui ».

قال الله تعالى : وَعَلَى الَّذِينَ يُطِيقُونَهُ فِدْيَةٌ طَعَامُ مِسْكِينٍ فَمَن تَطَوَّعَ خَيْرًا فَهُوَ خَيْرٌ لَّهُ
(سورة البقرة ١٨٤)

Nous avons vu dans les sujets précédents qu'il y a certaines catégories de personnes qui ne sont pas tenues de jeûner durant le mois de Ramadan et que ce qui leur incombe est la compensation qui consiste à nourrir un pauvre par jour non-jeûné.

Dans ce sujet nous allons apporter quelques explications à propos des règles de cette compensation.

1. À qui peut t'on donner la compensation ?

Il est permis de donner la compensation à tout musulman pauvre à condition qu'il ne fasse pas partie des gens pour qui il est obligatoire à la personne de dépenser.

C'est à dire qu'il ne faut pas donner la compensation à ses ascendants (les parents, les grands-parents...), ses descendants (les enfants, les petits enfants...) ou à son épouse.

L'imam Chafi'i (mort en 204 du calendrier hégirien) a dit : « Il est possible de donner les expiations et la zakat à toute personne parmi ses proche en faveur de qui la dépense n'est pas obligatoire.
C'est à dire toute personne en dehors du père, de l'enfant et de l'épouse.
Et si les proches sont des gens dans le besoin alors ils sont plus en droit qu'on leur donne l'expiation ».
(Al Oum vol 8 p 157)

2. Si il y a plusieurs jours qui n'ont pas été jeûné, il est permis de donner la compensation de tous les jours à un seul pauvre

L'imam Al Mardaway (mort en 885 du calendrier hégirien) a dit : « Il n'y a pas de divergence sur le fait qu'il est permis de verser la compensation en nourriture à un seul pauvre en une seule fois ».
(Al Insaf vol 3 p 291)

3. Le moment à partir duquel on peut donner la compensation au pauvre

Les savants sont tous d'accord sur le fait qu'il n'est pas permis de donner la compensation au pauvre avant le début du mois de Ramadan.
Ils sont également tous d'accord sur le fait qu'il est valable de la donner pour chaque jour après que l'aube de ce jour soit passée.
L'imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit : « Nos compagnons sont tous d'accord sur le fait qu'il n'est pas permis à la personne âgée et au malade dont on espère pas la guérison d'avancer la compensation avant l'entrée du mois de Ramadan et sur le fait qu'il est permis de faire cela après l'aube de chaque jour ».
(Al Majmou' Charh Al Mouhadhab vol 6 p 263)

Cheikh 'Otheimine a dit : « Il est possible de donner la compensation en nourriture au jour le jour ou bien de retarder cela à la fin du mois mais on ne donne pas la compensation en nourriture au début du mois pour les jours à venir car à ce moment là ces jours ne sont pas encore obligatoires ».
(Al Kanz Al Thamin Fi Soualat Ibn 'Otheimine, question 386 p 89)



Liste des hadiths
Partager le hadith :    
 
 
 
Vous rencontrez des difficultés pour vous inscrire ou vous désinscrire ? Contactez-Nous
ou : islam@hadithdujour.com
Services :   Hadith Du Jour   |  Coran en ligne                          Mentions
        
Téléchargements
Hadith du Jour : Service de récéption de hadith