Tous les Hadiths Hadiths Prière Hadiths Ablutions Hadiths Aumône Hadiths Science Hadiths Prophète Hadiths Hajj
Hadiths Coran Hadiths Femme Hadiths Homme Hadiths Mariage Hadiths Parents Hadiths Jeûne Hadiths Ramadan
Hadiths Invocations Hadiths Péché Hadiths Mort Hadiths Paradis Hadiths Enfer Ramadan Hadiths Mosquée
 
 
 

Les mérites et les règles de la lecture du Coran 49/55

 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Télécharger le dossier complet :


N. L'invocation à prononcer lorsque l'on termine sa récitation du Coran

D'après 'Aicha (qu'Allah l'agrée) : Le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) n'a jamais fait une assise, ni lu le Coran ni prié une prière sans qu'il ne dise certaines paroles pour clôturer cela.
J'ai dit : Ô Messager d'Allah ! Je vois que tu ne fais pas une assise, que tu ne lis pas le Coran et que tu ne pries pas une prière sans que tu termines par ces paroles.
Le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Oui. Celui qui dit du bien alors ces paroles seront comme un cachet pour ce bien et celui qui dit du mal, elles seront une expiation pour lui : -Gloire et louange à Toi ô Allah. Il n'y a pas de divinité méritant d'être adorée en dehors de Toi. Je Te demande pardon et je me repens auprès de Toi- ». (*)
(Rapporté par Nasai dans As Sounan Al Koubra n°10067 et par Tabarani dans Kitab Ad Dou'a n°1912 authentifié par l'imam Ibn Hajar dans Al Noukat 'Ala Kitab Ibn Salah p 733, par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha vol 7 p 495 et par Cheikh Moqbil dans Al Jami' Sahih n°1631)

(*) En phonétique: Sobhanaka Allahouma Wa Bihamdik La Ilaha Illa Ant Astaghfirouka Wa Atoubou Ilayk

En arabe:
سُبْحَانَكَ اللَّهُمَّ وَ بِحَمْدِكَ لاَ إِلَهَ إِلاَّ أَنْتَ أَسْتَغْفِرُكَ وَ أَتُوبُ إِلَيكَ



عن عائشة رضي الله عنها قالت : ما جلس رسول الله صلّى الله عليه وسلّم مجلسًا قط ولا تلا قرآنًا ولا صلّى صلاةً إلاّ ختم ذلك بكلمات
فقلت : يا رسول الله ! أراك ما تجلس مجلسًا ولا تتلو قرآنًا ولا تصلي صلاةً إلا ختمت بهؤلاء الكلمات
قال رسول الله صلّى الله عليه وسلّم : نعم من قال خيرًا خُتِم له طابع على ذلك الخير ومن قال شرًا كن له كفّارة : سُبْحَانَك اللَّهُمَّ وَبِحَمْدِك لاَ إِلَهَ إِلاّ أَنْتَ أَسْتَغْفِرُكَ وَأَتُوبُ إِلَيك
(رواه النسائي في السنن الكبرى رقم ١٠٠٦٧ والطبراني في كتاب الدعاء رقم ١٩١٢ وصححه الحافظ ابن حجر في النكت على كتاب ابن الصلاح ص ٧٣٣ و الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة ج ٧ ص ٤٩٥ والشيخ مقبل في الجامع الصحيح رقم ١٦٣١)


Remarque : Il n'est pas légiféré de dire -Sadaqa Allahoul Adhim- (cela signifie -Allah l'Immense a été véridique-) lorsque l'on termine la lecture du Coran.
(Bida' Al Qourra Al Qadima Wal Mou'asira de Cheikh Bakr Abou Zayd p 22/23)

D'après 'Abdallah Ibn Mas'oud (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) m'a dit: « Récite moi le Coran ! ».
J'ai dit : Ô Messager d'Allah ! Je vais te réciter le Coran alors que c'est à toi qu'il a été révélé ?!
Il a dit : « Oui ».
Alors j'ai récité la sourate An Nissa jusqu'à ce que j'arrive à ce verset : -Comment seront-ils quand Nous ferons venir de chaque communauté un témoin et que Nous te ferons venir comme témoin contre eux ?-. (1)
Alors le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Tu peux arrêter maintenant ». (2)
Je me suis tourné vers lui et j'ai vu que ses yeux pleuraient.
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5050 et Mouslim dans son Sahih n°800)

(1) Il s'agit du verset 41 de la sourate An Nissa n°4.

(2) Ni le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui), ni 'Abdallah Ibn Mas'oud (qu'Allah l'agrée) n'ont dit : -Sadaqa Allahoul Adhim-.
Ainsi ce hadith est une preuve qu'il n'est pas légiféré de dire cela après la lecture du Coran.
(Fatawa Nour 'Ala Darb de Cheikh 'Otheimine vol 2 p 179)


عن عبدالله بن مسعود رضي الله عنه قال لي النّبي صلّى الله عليه وسلّم : اقرأ عليّ
قلت : يا رسول الله ! آقرأ عليك وعليك أُنْزِل
قال : نعم
فقرأت سورة النّساء حتّى أتيت إلى هذه الآية : فكيف إذا جئنا من كلّ أمّة بشهيد، وجئنا بك على هؤلاء شهيدًا
قال : حسبك الآن
فالتفت إليه فإذا عيناه تذرفان
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٥٠٥٠ و مسلم في صحيحه رقم ٨٠٠)


Cheikh Ibn Baz a dit : « La parole -Sadaqa Allahoul Adhim- après la lecture du Coran est une chose qui est apparue dernièrement et s'est propagé chez les gens alors que nous ne connaissons aucune base à cela chez les premiers musulmans. (…)
Ainsi ce qui apparait est qu'il n'y a aucune base à cette parole, qu'il est meilleur de la délaisser et que le fait de dire que cela est une innovation n'est pas loin de la vérité car la règle est que toute chose par laquelle on cherche à se rapprocher d'Allah et qui n'a aucune base est jugée comme étant une innovation ».
(Fatawa Nour 'Ala Darb vol 26 p 284)

Cheikh 'Otheimine a dit : « La parole -Sadaqa Allahoul Adhim- après la lecture du Coran n'a aucune base dans la Sounna ni dans les actes des compagnons du Prophète (qu'Allah les agrée tous). Ceci est une chose qui n'est apparue que récemment.
Il n'y a aucun doute que le fait de dire -Sadaqa Allahoul Adhim- est une glorification et une adoration que l'on voue à Allah.
Ainsi, s'il s'agit d'une adoration, il n'est pas permis de la pratiquer pour adorer Allah sans qu'il n'y ait dans la législation islamique une preuve qu'elle est légiféré.
Et s'il n'y a pas de preuve dans la législation islamique prouvant cela alors le fait de dire cette parole lorsque l'on termine la lecture du Coran n'est pas légiféré ni recommandé ».
(Fatawa Nour 'Ala Darb vol 2 p 179. Voir également Fatawa Al Imarat de Cheikh Albani p 162/163)

Télécharger le dossier complet :
 




Liste des hadiths
 
 
 
Vous rencontrez des difficultés pour vous inscrire ou vous désinscrire ou avez remarqué une erreur ? Contactez-Nous : officielhadithdujour[@robase]gmail.com
Services :   Hadith Du Jour   |  Coran en ligne                          Mentions
        
Téléchargements
Hadith du Jour : Service de récéption de hadith