Tous les Hadiths Hadiths Prière Hadiths Ablutions Hadiths Aumône Hadiths Science Hadiths Prophète Hadiths Hajj
Hadiths Coran Hadiths Femme Hadiths Homme Hadiths Mariage Hadiths Parents Hadiths Jeûne Hadiths Ramadan
Hadiths Invocations Hadiths Péché Hadiths Mort Hadiths Paradis Hadiths Enfer Ramadan Hadiths Mosquée
 
 
 

Les mérites et les règles de la lecture du Coran 40/55

 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Télécharger le dossier complet :


D. La demande de protection auprès d'Allah contre le Chaytan (Isti'adha) avant la lecture du Coran

1. Le caractère légiféré de demander la protection auprès d'Allah contre le Chaytan avant la lecture du Coran

Allah a dit dans la sourate An Nahl n°16 verset 98 (traduction rapprochée du sens du verset) : « Et lorsque tu lis le Coran demande protection à Allah contre Chaytan le lapidé ».


قال الله تعالى : فإذا قرأت القرآن فاستعذ بالله من الشيطان الرجيم
(سورة النحل ٩٨)


2. Le jugement de la demande de protection auprès d'Allah contre le Chaytan (Isti'adha) avant la lecture du Coran

La majorité des savants sont d'avis que la demande de protection contre le Chaytan avant la lecture du Coran est recommandée.
(Voir 'Omdatou Tefsir Ibn Kathir vol 2 p 399, Tefsir Tabari vol 7 p 261)

Mais certains savants sont d'avis qu'elle est obligatoire et ainsi il ne convient pas de la délaisser.
(Voir Al Mouhala de l'imam Ibn Hazm vol 3 p 247)

3. Pour quelles raisons Allah a t-il légiféré la demande de protection contre le Chaytan avant la lecture du Coran ?

Il y a de nombreuses raisons et sagesses derrière le fait qu'Allah ait légiféré de demander la protection auprès de Lui avant la lecture du Coran.
L'imam Ibn Qayim (mort en 751 du calendrier hégirien) a mentionné certaines de ces raisons dans son ouvrage Ighathatoul Lahafan Min Makayid Ach Chaytan dans le volume 1 à partir de la page 157.

Nous résumons ici ses propos qui peuvent être consultés en entier dans la source citée ci-dessus.

Il a dit: « Le Coran est une guérison des coeurs qui fait partir ce que le Chaytan y a mis comme insufflations, passions et mauvaises intentions.
Ainsi Allah a ordonné d'éloigner la source du mal afin que cette guérison trouve un coeur plus à même à l'accueillir et afin qu'elle puisse davantage influer positivement sur lui.

Le Coran fait pousser la guidée, la science et le bien dans le coeur de la même manière que l'eau fait pousser les plantes.
Tandis que le Chaytan est comme un feu qui veut brûler les plantes une par une.
À chaque fois qu'il remarque une plante de bien dans le coeur, il veut immédiatement la brûler.
Ainsi, il a été ordonné de demander protection à Allah contre lui afin qu'il ne puisse annuler ce bien que le Coran apporte au coeur.

Les anges s'approchent du lecteur du Coran et écoutent sa lecture. Or le Chaytan est le stricte opposé des anges et il est leur ennemi.
Ainsi, il a été ordonné au lecteur de demander l'éloignement de cet ennemi afin que seuls les anges assistent à la lecture du Coran.

Le Chaytan fait tout ce qu'il peut pour que le lecteur du Coran ne médite pas ce qu'il lit et ne le comprenne pas.
Ainsi, en faisant cela, il se place entre le coeur du lecteur et l'objectif réel de la lecture.
Il a donc été ordonné de demander la protection d'Allah contre lui au moment où débute la lecture afin que le lecteur puisse méditer sur le sens de ce qu'il lit ».

4. Quelle formule prononcer pour la demande de protection contre le Chaytan avant la lecture du Coran ?

Il est possible de dire l'une des formules mentionnées dans les textes suivants :
(Voir Fatawa Nour 'Ala Darb de Cheikh Ibn Baz vol 26 p 221)

D'après Abou Sa'id Al Khoudri (qu'Allah l'agrée) : Lorsque le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) priait durant la nuit (1), il faisait le tekbir (2) puis disait : Gloire et louange à Toi ô Allah, que Ton nom soit béni et Ta grandeur élevée et il n'y a pas d'autre divinité que Toi méritant d'être adorée. (3)
Puis il disait à trois reprises : Il n'y a pas de divinité méritant d'être adorée en dehors d'Allah. (4)
Après cela il disait trois fois : Allah est vraiment le plus grand. (5)
Ensuite, il disait : Je demande protection auprès d'Allah, Celui qui entend, Celui qui sait contre Chaytan le lapidé, contre son insufflation, contre son orgueil et contre sa sorcellerie. (6)
Puis il récitait le Coran.
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°775 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

(1) C'est à dire pour faire la prière surérogatoire de la nuit.

(2) C'est à dire qu'il disait -Allahou Akbar-.

(3) En phonétique : Sobhanaka Allahoumma Wa Bihamdik Wa Tabaraka Ismouk Wa Ta'ala Jadouk Wa La Ilaha Ghayrouk

En arabe :
سُبْحَانَكَ اللَّهُمَّ وَبِحَمْدِكَ وَتَبَارَكَ اسْمُكَ وَتَعَالَى جَدُّكَ وَلاَ إِلَهَ غَيرُكَ


(4) En phonétique : La Ilaha Illa Lah

En arabe : لاَ إِلَهَ إِلاَّ الله

(5) En phonétique : Allahou Akbar Kabiran

En arabe : اللهُ أَكْبَر كَبِيراً

Les invocations des notes 4, 5 et 6 constituent l'invocation d'ouverture de la prière / dou'a al istiftah.

(6) L'invocation qui suit est la demande de protection contre Chaytan avant le début de la lecture ou de la récitation du Coran.

En phonétique : A'oudhou Billahi Sami'il 'Alim Mina Chaytani Rajim Min Hamzihi Wa Nafkhihi Wa Nafthih

En arabe :
أَعُوذُ بِاللَّهِ السَّمِيعِ العَلِيمِ مِنَ الشَّيطَانِ الرَّجِيمِ مِنْ هَمْزِهِ وَنَفْخِهِ وَنَفْثِه



عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال : كان رسول الله صلّى الله عليه وسلّم إذا قام من اللّيل كبّر ثمّ يقول : سبحانك اللّهمّ وبحمدك وتبارك اسمك وتعالى جدّك ولا إله غيرك ثمّ يقول لا إله إلا الله ثلاثًا ثمّ يقول الله أكبر كبيرًا ثلاثًا أعوذ بالله السّميع العليم من الشّيطان الرّجيم من همزه ونفخه ونفثه ثمّ يقرأ
(رواه أبو داود في سننه رقم ٧٧٥ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن أبي داود)


D'après Al Aswad : J'ai entendu 'Omar (qu'Allah l'agrée) commencer sa prière et faire le tekbir (1).
Puis il a dit : Gloire et louange à Toi ô Allah, que Ton nom soit béni et Ta grandeur élevée et il n'y a pas d'autre divinité que Toi méritant d'être adoréé. (2)
Et il a dit : Je demande protection auprès d'Allah contre Chaytan le lapidé. (3)
(Rapporté par Ibn Abi Chayba dans son Moussannaf n°2477 et authentifié par Cheikh Chathri dans sa correction du Moussannaf de Ibn Abi Chayba vol 3 p 23)

(1) C'est à dire qu'il a dit -Allahou Akbar- pour commencer sa prière.

(2) Il s'agit de la même invocation d'ouverture de la prière que celle qui est mentionnée dans la note n°3 du hadith précédent.

(3) En phonétique : A'oudhou Billahi Mina Chaytani Rajim

En arabe : أَعُوذُ بِاللَّهِ مِنَ الشَّيطَانِ الرَّجِيمِ


عن الأسود قال : سمعت عمر رضي الله عنه افتتح الصّلاة و كبّر فقال : سبحانك اللّهمّ وبحمدك وتبارك اسمك وتعالى جدّك ولا إله غيرك أعوذ بالله من الشّيطان الرّجيم
(رواه ابن أبي شيبة في المصنف رقم ٢٤٧٧ و صححه الشيخ الشثري في تحقيق مصنف ابن أبي شيبة ج ٣ ص ٢٣)


Télécharger le dossier complet :
 




Liste des hadiths
Partager le hadith :    
 
 
 
Vous rencontrez des difficultés pour vous inscrire ou vous désinscrire ou avez remarqué une erreur ? Contactez-Nous : officielhadithdujour[@robase]gmail.com
Services :   Hadith Du Jour   |  Coran en ligne                          Mentions
        
Téléchargements
Hadith du Jour : Service de récéption de hadith