Tous les Hadiths Hadiths Prière Hadiths Ablutions Hadiths Aumône Hadiths Science Hadiths Prophète Hadiths Hajj
Hadiths Coran Hadiths Femme Hadiths Homme Hadiths Mariage Hadiths Parents Hadiths Jeûne Hadiths Ramadan
Hadiths Invocations Hadiths Péché Hadiths Mort Hadiths Paradis Hadiths Enfer Ramadan Hadiths Mosquée
 
 
 

Les mérites et les règles de la lecture du Coran 38/55

 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Télécharger le dossier complet :


Partie 4. Les règles relatives à la lecture du Coran en elle-même

Je précise que les règles qui sont spécifiques à la récitation du Coran dans la prière ne seront pas traitées ici et seront traitées ultérieurement si Allah le veut.

A. Le fait de s'appliquer à bien prononcer chaque lettre lors de la lecture du Coran et de lire doucement

Le tartil est le fait de lire le Coran doucement et en s'appliquant à bien prononcer chaque lettre.
(Fath Al Bari 9/89)

Les savants sont en consensus sur le fait que le tartil est recommandé lors de la lecture du Coran.
(Al Tibian de l'imam Nawawi p 88/89)

Allah a dit dans la sourate Al Mouzamil n°73 verset 4 (traduction rapprochée du sens du verset) : « Et récite le Coran avec tartil ».


قال الله تعالى : ورتّل القرآن ترتيلاً
(سورة المزمل ٤)


D'après Mansour, Moujahid (mort en 104 du calendrier hégirien) a dit à propos de la parole d'Allah -Et récite le Coran avec tartil- : « C'est à dire doucement les versets les uns après les autres ».
(Rapporté par Ibn Jarir Tabari dans son Tefsir n°35272 et authentifié par l'imam Ibn Hajar dans Fath Al Bari 9/89)


عن منصور قال مجاهد في قول الله ورتّل القرآن ترتيلاً : بعضه على أثر بعض على تؤدة
(رواه ابن جرير الطبري في تفسيره رقم ٣٥٢٧٢ و صححه الحافظ ابن حجر في فتح الباري ٨٩/٩)


D'après Hafsa (qu'Allah l'agrée) : Le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) récitait une sourate avec tartil au point où elle paraissait plus longue qu'une autre sourate qui était en réalité plus longue qu'elle.
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°733)


عن حفصة رضي الله عنها أن رسول الله صلّى الله عليه و سلّم كانَ يَقْرَأُ بالسُّورَةِ فيُرَتِّلُهَا حتَّى تَكُونَ أَطْوَلَ مِن أَطْوَلَ منها
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧٣٣)


D'après Ibn Abi Moulayka : Oum Salama (qu'Allah l'agrée) a décrit la récitation du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui).
Elle a décrit une récitation claire, lettre par lettre.
(Rapporté par Abou Daoud et authentifié par Cheikh Albani dans Asl Sifat Salat p 562)


عن ابن أبي مليكة عن أم سلمة رضي الله عنها أنّها وصفت قراءة النّبي صلّى الله عليه وسلّم فإذا هي تنعت قراءةً مفسّرةً حرفًا حرفًا
(رواه أبو داود و صححه الشيخ الألباني في أصل صفة الصلاة ص ٥٦٢)


D'après Ibn Bourayda, un compagon du Prophète (qu'Allah l'agrée) a dit : « Le fait que je lise un seul verset avec i'rab (*) m'est plus aimé que de lire tant et tant de versets sans i'rab »
(Rapporté par Ibn Abi Chayba dans son Mousannaf n°30538 et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Daifa vol 14 p 874)

(*) C'est à dire en s'arrêtant à la fin de chaque verset, en s'appliquant à bien prononcer chaque lettre...
(Voir la Silsila Daifa vol 14 p 874)


عن ابن بريدة عن رجل من الصحابة رضي الله عنه أنّه قال : لأن أقرأ آيةً بإعراب أحبّ إليّ من أن أقرأ كذا وكذا آيةً بغير إعراب
(رواه ابن أبي شيبة في المصنف رقم ٣٠٥٣٨ و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الضعيفة ج ١٤ ص ٨٧٤)


D'après Chaqiq Ibn Salama : Un homme que l'on appelait Nouhayk Ibn Sinan est allé voir 'Abdallah Ibn Mas'oud (qu'Allah l'agrée) et a dit : Certes je récite le moufasal (1) en une seule unité de prière.
'Abdallah (qu'Allah l'agrée) a dit : « En récitant vite comme de la poésie ?! (2)
Certes des gens récitent le Coran mais il ne dépasse pas leurs gorges (3). C'est lorsqu'il arrive dans le coeur et s'y installe qu'il est bénéfique ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°822)

(1) C'est la partie du Coran de la sourate Qaf n°50 à la fin du Coran.

(2) À l'époque, lorsqu'ils faisaient de la poésie, ils avaient un débit particulièrement rapide.
Ainsi, il lui a reproché cette manière de faire.

(3) C'est à dire que le Coran ne dépasse pas leurs gorges et n'atteint pas leurs coeurs.
Ils ne gagnent du Coran que le fait qu'il passe sur leurs langues.
(Voir Charh Sahih Mouslim de Cheikh Al Etiopi vol 16 p 532)


عن شقيق بن سلمة قال : رجل يُقَال له نهيك بن سنان إلى عبدالله بن مسعود رضي الله عنه فقال : إنّي لأقرأ المفصل في ركعة
فقال عبدالله رضي الله عنه : هذًا كهذ الشعر ؟
إنّ أقوامًا يقرؤون القرآن لا يجاوز تراقيهم ولكن إذا وقع في القلب فرسخ فيه نفع
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٨٢٢)


Remarque : Il est recommandé de lire le Coran doucement mais il est permis de lire rapidement tant que chaque lettre est prononcée correctement.
(Voir Fath Al Bari 9/89)

Télécharger le dossier complet :
 




Liste des hadiths
Partager le hadith :    
 
 
 
Vous rencontrez des difficultés pour vous inscrire ou vous désinscrire ou avez remarqué une erreur ? Contactez-Nous : officielhadithdujour[@robase]gmail.com
Services :   Hadith Du Jour   |  Coran en ligne                          Mentions
        
Téléchargements
Hadith du Jour : Service de récéption de hadith