Tous les Hadiths Hadiths Prière Hadiths Ablutions Hadiths Aumône Hadiths Science Hadiths Prophète Hadiths Hajj
Hadiths Coran Hadiths Femme Hadiths Homme Hadiths Mariage Hadiths Parents Hadiths Jeûne Hadiths Ramadan
Hadiths Invocations Hadiths Péché Hadiths Mort Hadiths Paradis Hadiths Enfer Ramadan Hadiths Mosquée
 
 
 

Le jugement du voile de la femme musulmane : Les textes du Coran 4/5

 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Télécharger le dossier complet :


• Verset n°3

Allah a dit dans la sourate Al Ahzab n°33 verset 59 (traduction rapprochée du sens du verset) : « Ô Prophète! Dis (1) à tes épouses, à tes filles (2) et aux femmes des croyants (3) de rapprocher d'elles (4) leurs jalabib (5). Ainsi elles en seront plus facilement reconnues et ne seront pas importunées (6). Allah est Pardonneur et Miséricordieux (7) ».


قال الله تعالى : يَٰٓأَيُّهَا ٱلنَّبِىُّ قُل لِّأَزْوَٰجِكَ وَبَنَاتِكَ وَنِسَآءِ ٱلْمُؤْمِنِينَ يُدْنِينَ عَلَيْهِنَّ مِن جَلَٰبِيبِهِنَّ ذَٰلِكَ أَدْنَىٰٓ أَن يُعْرَفْنَ فَلَا يُؤْذَيْنَ وَكَانَ ٱللَّهُ غَفُورًا رَّحِيمًا
(سورة الأحزاب ٥٩)


(1) Allah a imposé au Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) de transmettre tout le Coran à sa communauté.
Pourtant, concernant certaines règles religieuses en particulier, comme dans ce verset, Allah ordonne au Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) de transmettre l'ordre divin en débutant par Sa parole : - Dis -.

Ainsi c'est comme si le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) était envoyé pour transmettre tout particulièrement les règles mentionnées dans les versets qui commencent de cette manière.
Ceci est donc une preuve de la grande importance des règles et des ordres qui viennent ensuite dans ces versets.
(Tefsir Sourate Al Ahzab de Cheikh 'Otheimine p 489)

(2) Le fait qu'il soit ordonné au Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) de commencer par ses épouses et ses filles montre que la personne qui appelle vers Allah et transmet la religion doit commencer par sa propre famille avant de s'occuper des autres.
(Taysir Al Karim Ar Rhman Fi Tefsir Kalam Al Mannan de Cheikh Sa'di p 672)

(3) Ceci comprend les épouses des croyants, leurs filles, leurs sœurs, leurs tantes...

De plus il faut souligner que les termes utilisés dans le verset sont : - les femmes des croyants - et pas simplement - les femmes -.
Ainsi, la foi est mentionnée afin d'encourager les croyantes à se soumettre à leur Seigneur et à appliquer Son ordre.
(Tefsir Sourate Al Ahzab de Cheikh 'Otheimine p 482)

(4) Le terme arabe utilisé - Al Idna'ou / الإدناء - signifie le fait de rapprocher.
(Al Moufradat Fi Gharib Al Quran de l'imam Al Raghib Al Asfahani p 230)
Ainsi le sens est qu'il leur est demandé de rapprocher ce vêtement de leurs corps et de se couvrir avec.
(Tefsir Sourate Al Ahzab de Cheikh 'Otheimine p 485)

(5) Le terme - jalabib - est le pluriel de - jilbab -.

Les savants utilisent des formulations différentes pour définir le terme jilbab mais le fond est toujours le même. Le jilbab est un vêtement ample que porte la femme et qui couvre sa tête et tout son corps ou la plupart de son corps.
(Voir Tefsir Sourate Al Ahzab de Cheikh 'Otheimine p 485)

Voici quelques paroles de savants sur la définition du jilbab :

L'imam de la langue arabe Ibn Manthour (mort en 711 du calendrier hégirien) a dit : « Le terme jilbab désigne un vêtement plus large que le khimar, plus petit que le rida (*), avec lequel la femme couvre sa tête et sa poitrine.
Ce terme a également été défini comme étant un vêtement large que porte la femme plus petit que la milhafa (*).
Enfin, certains savants l'ont également défini comme étant la milhafa (*) ».
(Lisan Al 'Arab vol 1 p 272)

(*) Ces termes désignent des vêtements que la femme porte par dessus ses vêtements de base pour se couvrir.


قال ابن منظور : والجلباب : ثوب أوسع من الخمار دون الرداء تغطي به المرأة رأسها وصدرها وقيل : هو ثوب واسع دون الملحفة تلبسه المرأة وقيل : هو الملحفة
(لسان العرب ج ١ ص ٢٧٢)


Lien du livre : Lien PDF

L'imam Ibn Hazm (mort en 456 du calendrier hégirien) a dit : « Le jilbab dans la langue arabe dans laquelle s'est adressé à nous le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) désigne le vêtement qui couvre tout le corps et pas simplement une partie du corps ».
(Al Mouhalla vol 3 p 217)


قال ابن حزم : الجلباب في لغة العرب التي خاطبنا بها رسول الله صلّى الله عليه وسلّم هو ما غطى جميع الجسم لا بعضه
(المحلى ج ٣ ص ٢١٧)


Lien du livre : Lien PDF

L'imam Ibn Al Athir (mort en 606 du calendrier hégirien) a dit : « Le terme jilbab désigne le izar et le rida (*).
Certains savants ont dit qu'il désigne la milhafa. (*)
Enfin d'autres ont dit que ce terme désigne un vêtement comme un voile avec lequel la femme couvre sa tête, son dos et sa poitrine ».
(An Nihaya Fi Gharib Al Hadith vol 1 p 283)

(*) Ces termes désignent des vêtements que la femme porte par dessus ses vêtements de base pour se couvrir.


قال ابن الأثير : الجلباب: الإزار والرداء. وقيل الملحفة. وقيل هو كالمقنعة تغطي به المرأة رأسها وظهرها وصدرها
(النهاية في غريب الحديث ج ١ ص ٢٨٣)


Lien du livre : Lien PDF

L'imam Qortobi (mort en 671 du calendrier hégirien) a dit : « Le jilbab est un vêtement plus grand que le khimar. (…)
L'avis juste est qu'il s'agit d'un vêtement qui couvre tout le corps ».
(Tefsir Al Qortobi vol 17 p 230)


قال الإمام القرطبي : الجلباب هو ثوب أكبر من الخمار (...) والصحيح أنه الثوب الذي يستر جميع البدن
(تفسير القرطبي ج ١٧ ص ٢٣٠)


Lien du livre : Lien PDF

Cheikh Al Islam Ibn Taymiya (mort en 728 du calendrier hégirien) a dit : « Le jilbab est un grand vêtement qui couvre la tête de la femme et le reste de son corps ».
(Majmou' Al Fatawa 22/110)


قال شيخ الإسلام ابن تيمية : الجلباب هو الإزار الكبير الذي يغطي رأسها و سائر بدنها
(مجموع الفتاوى ١١٠/٢٢)


Lien du livre : Lien PDF

(6) C'est à dire qu'à la base les fornicatrices ont des tenues bien particulières et ainsi, en portant un jilbab, les femmes musulmanes vont clairement montrer qu'elles sont chastes et ne sont pas des fornicatrices.
De cette manière, les hommes qui veulent commettre la fornication ne vont pas tenter de les solliciter dans cet objectif.
(Tefsir Sourate Al Ahzab de Cheikh 'Otheimine p 487)

Il y a deux leçons à tirer de cette partie du verset :

- l'importance qu'Allah accorde aux femmes car Il veut les préserver de ce qui pourrait être une cause pour qu'elles soient importunées.

- la miséricorde d'Allah dans le fait qu'Il ordonne une chose et mentionne la sagesse pour laquelle cette chose est ordonnée. Il y a plusieurs intérêts dans cela comme par exemple le fait que la personne est davantage convaincue par l'application d'un ordre lorsqu'elle en connait la sagesse ou encore la perfection de la législation islamique qui n'ordonne pas ou n'interdit pas une chose sans qu'il ne se trouve une sagesse dans cet ordre ou cette interdiction.
(Tefsir Sourate Al Ahzab de Cheikh 'Otheimine p 490/491)

(7) Allah mentionne à la fin de ce verset qu'Il est Pardonneur et Miséricordieux.

Il est fréquent que ces deux attributs d'Allah soient mentionnés ensemble dans des versets dans lesquels Allah révèle le jugement d'une chose qui est passée et sur laquelle Il n'avait auparavant donné aucun jugement.

Par exemple, Allah a dit dans le verset concernant les femmes qu'il est interdit à l'homme d'épouser (traduction rapprochée du sens du verset) : - Et que vous rassembliez entre deux sœurs sauf ce qui a eu lieu dans le passé. Allah est certes Pardonneur et Miséricordieux -.
(Sourate An Nissa n°4 verset 23)

La sagesse dans le fait que ce soit ces deux attributs qui soient mentionnés ensemble dans ces endroits est de dire qu'Allah est Pardonneur car Il vous a pardonné les péchés antérieurs (le mariage avec la sœur de l'épouse, le fait que la femme sorte sans jilbab) et Il vous a fait miséricorde en vous révélant le jugement de ces actes.
(Tefsir Sourate Al Ahzab de Cheikh 'Otheimine p 488, Taysir Al Karim Ar Rhman Fi Tefsir Kalam Al Mannan de Cheikh Sa'di p 672)

Enfin il y a également un second point à mentionner sur la fin de ce verset.
Dans ce verset comme dans de très nombreux autres versets du Coran dans lesquels Allah mentionne Ses attributs, le verbe arabe est conjugué au passé : - Kana / كان -.

Ainsi, la traduction littérale serait : - Et Allah était Pardonneur et Miséricordieux - .
Quel est le sens de cela ?

Il a été rapporté que le compagnon 'Abdallah Ibn 'Abbas (qu'Allah les agrée lui et Son père) a répondu à cette question en expliquant que cela signifie qu'Allah était comme cela dans le passé et qu'il continue à l'être au présent et au futur.
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih / Kitab Al Tefsir / Bab 41 Sourate Ha Mim Sajda. Voir Fath Al Bari 8/556)

Ainsi dans ce verset, Allah a ordonné aux croyantes de porter un jilbab en présence d'hommes étrangers et, comme cela a été expliqué, les savants sont tous d'accords sur le fait que le jilbab est un vêtement qui couvre les cheveux de la femme.

Télécharger le dossier complet :
 




Liste des hadiths
 
 
 
Vous rencontrez des difficultés pour vous inscrire ou vous désinscrire ou avez remarqué une erreur ? Contactez-Nous : officielhadithdujour[@robase]gmail.com
Services :   Hadith Du Jour   |  Coran en ligne                          Mentions
        
Téléchargements
Hadith du Jour : Service de récéption de hadith