Tous les Hadiths Hadiths Prière Hadiths Ablutions Hadiths Aumône Hadiths Science Hadiths Prophète Hadiths Hajj
Hadiths Coran Hadiths Femme Hadiths Homme Hadiths Mariage Hadiths Parents Hadiths Jeûne Hadiths Ramadan
Hadiths Invocations Hadiths Péché Hadiths Mort Hadiths Paradis Hadiths Enfer Ramadan Hadiths Mosquée
 
 
 

Le jugement du voile de la femme musulmane : Le consensus de la communauté, les paroles des quatre imams et des quatre écoles 1/2

 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Télécharger le dossier complet :


III. Le consensus de la communauté

Les savants anciens comme récents ont tous été en consensus sur l'obligation pour la femme musulmane de cacher ses cheveux devant les hommes étrangers.

Voici deux citations, une ancienne et une récente prouvant cela :

L'imam Ibn Hazm (mort en 456 du calendrier hégirien) a dit : « Les savants sont en consensus sur le fait que les cheveux de la femme libre (1) et tout son corps en dehors de son visage et ses mains sont une 'awra (2).
Et ils divergent sur son visage et ses mains jusqu'à ses ongles sont-ils une 'awra ou pas ? ».
(Maratib Al Ijma p 34)

(1) C'est à dire celle qui n'est pas une esclave.
(2) La 'awra d'une personne désigne toutes les parties du corps qu'Allah a interdit de montrer devant les gens qui n'ont pas le droit de les regarder.
(Ahkam Al Awra Wa Nathar p 17)


قال ابن حزم : واتفقوا على أن شعر الحرة وجسمها حاشا وجهها ويديها عورة واختلفوا في الوجه واليدين حتى أظفارهما أعورة هي أم لا ؟
(مراتب الإجماع ص ٣٤)


Lien du livre : Lien PDF

Les savants qui ont composé la Mawsou'a Al Fiqhiya Al Koweitiya ont dit : « De manière générale, le fait que la femme libre porte un voile est une obligation religieuse car ses cheveux sont une 'awra par consensus des savants ».
(Al Mawsou'a Al Fiqhiya Al Koweitiya vol 20 p 6)


قال أصحاب الموسوعة الفقهية الكويتية : ارتداء المرأة الحرّة الخمار بوجه عام واجب شرعاً لأنّ شعر رأسها عورة باتّفاق
(الموسوعة الفقهية الكويتية ج ٢٠ ص ٦)


Lien du livre : Lien PDF

Remarque n°1 : Les paroles des quatre imams sur ce sujet

- L'imam Abou Hanifa (mort en 150 du calendrier hégirien)

L'imam Muhammed Ibn Hassan Al Chaybani (mort en 189 du calendrier hégirien) a dit : « En ce qui concerne la femme libre qui n'est pas l'épouse de l'homme et qui n'est pas son mahram et qui aurait donc le droit de se marier avec elle, il ne convient pas qu'il regarde une quelconque partie de son corps qui serait découverte en dehors du visage et des mains.
Il n'y a pas de mal qu'il regarde son visage et ses mains mais il ne doit pas regarder une autre partie quelle qu'elle soit.
Ceci est la parole de Abou Hanifa (mort en 150 du calendrier hégirien) ».
(Kitab Al Asl vol 3 p 49)


قال الإمام محمد بن الحسن الشيباني : وأما المرأة الحرة التي لا نكاح بينه وبينها ولا حرمة ممن يحل له نكاحها فليس ينبغي له أن ينظر إلى شيء منها مكشوفاً إلاّ الوجه والكف
ولا بأس بأن ينظر إلى وجهها وإلى كفها ولا ينظر إلى شيء غير ذلك منها وهذا قول أبي حنيفة
(كتاب الأصل ج ٣ ص ٤٩)


Lien du livre : Lien PDF

- L'imam Malik Ibn Anas (mort en 179 du calendrier hégirien)

L'imam Malik Ibn Anas (mort en 179 du calendrier hégirien) a dit à propos de l'homme qui a fait le dhihar à son épouse (1) : « (…) Et il ne convient pas qu'il regarde les cheveux de la femme ou sa poitrine (2) ».
Sahnoun (3) a dit : J'ai dit à Malik : Peut-il regarder son visage ?
Malik a dit : « Oui. Et d'autres hommes que lui peuvent également regarder son visage ».
(Al Moudawana Al Koubra vol 2 p 334)

(1) Le dhihar est le fait qu'un homme dise à sa femme qu'elle est interdite pour lui comme l'est sa mère.
Avant l'Islam, lorsqu'un homme disait cela à sa femme il s'agissait immédiatement d'un divorce définitif.
Puis Allah a abrogé cela et a révélé des règles précises pour le dhihar qui peuvent être consultées dans les ouvrages de jurisprudence.

(2) Si, pour l'imam Malik, le mari n'a pas le droit de regarder les cheveux de la femme à qui il a fait le dhihar alors qu'elle est toujours son épouse, qu'en est-il alors du fait que des hommes étrangers puissent regarder les cheveux de la femme ?!

(3) Il s'agit de Sahnoun Ibn Sa'id (mort en 240 du calendrier hégirien) qui était un élève de l'imam Malik.


قال الإمام مالك عن المرأة التي ظاهَرَها زوجها : ولا يصلح له أن ينظر إلى شعرها ولا إلى صدرها
قال سحنون : قلت لمالك : أفينظر إلى وجهها ؟
فقال : نعم وقد ينظر غيره أيضاً إلى وجهها
(المدونة الكبرى ج ٢ ص ٣٣٤)


Lien du livre : Lien PDF

- L'imam Muhammad Ibn Idris Chafi'i (mort en 204 du calendrier hégirien)

L'imam Al Bayhaqi (mort en 458 du calendrier hégirien) a dit « Allah a dit : Et dis aux croyantes de baisser leurs regards de préserver leurs sexes et de ne montrer de leurs atouts que ce qui est apparent (*).
L'imam Chafi'i a dit : C'est à dire: que son visage et ses mains ».
(Sounan Al Koubra 7/85)

(*) Il s'agit de la traduction rapprochée du sens du verset 31 de la sourate Nour n°24.


قال الإمام البيهقي : قال الله تعالى : وَقُل لِّلْمُؤْمِنَاتِ يَغْضُضْنَ مِنْ أَبْصَارِهِنَّ وَيَحْفَظْنَ فُرُوجَهُنَّ وَلَا يُبْدِينَ زِينَتَهُنَّ إِلَّا مَا ظَهَرَ مِنْهَا
قال الإمام الشافعي : إلا الوجها و كفيها
(السنن الكبرى ٨٥/٧)


Lien du livre : Lien PDF

- L'imam Ahmed Ibn Hanbal (mort en 241 du calendrier hégirien)

L'imam Ibn Houbayra (mort en 560 du calendrier hégirien) a dit : « Les savants ont divergé à propos de la 'awra de la femme libre et des parties de son corps comprises dans la 'awra.
Abou Hanifa a dit : La femme toute entière est une 'awra à l'exception de son visage, de ses mains et de ses pieds. Et il a également été rapporté de lui que les pieds de la femme font partie de la 'awra.
Malik et Chafi'i ont dit : La femme toute entière est une 'awra à l'exception de son visage et de ses mains. Ceci est également l'avis de Ahmed dans une des deux versions qui sont rapportées de lui.
L'autre version qui est rapportée de Ahmed est que la femme est toute entière une 'awra sauf son visage uniquement.
Cette version de Ahmed est celle qui est répandue et c'est celle choisie par Al Khiraqi (*) ».
(Ikhtilaf Aimatil 'Oulama vol 1 p 101)

(*) Il convient de préciser qu'il y a une troisième version qui est rapportée de l'imam Ahmed Ibn Hanbal selon laquelle tout le corps de la femme est une 'awra même ses ongles.
(Ar Rad Al Moufhim de Cheikh Albani p 30)


قال ابن هبيرة الحنبلي : واختلفوا في عورة المرأة الحرة وحدها فقال أبو حنيفة : كلّها عورة إلاّ الوجه والكفين والقدمين
وقد روي عنه أن قدميها عورة
وقال مالك و الشافعي : كلّها عورة إلاّ وجهها وكفيها وهو قول أحمد في إحدى روايتيه والرّواية الأخرى : كلّها عورة إلاّ وجهها خاصة وهي المشهورة واختارها الخرقي
(اختلاف الأئمة العلماء ج ١ ص ١٠١)


Lien du livre : Lien PDF

Remarque n°2 : Des citations des savants des quatre écoles juridiques sur le sujet

- L'école Hanafite

L'imam Al Mawsouli Al Hanafi (mort en 683 du calendrier hégirien) a dit : « Concernant la femme libre et étrangère, l'homme ne doit regarder que vers son visage et ses deux mains ».
(Al Ikhtiyar Li Ta'lil Al Moukhtar vol 4 p 117)


قال الإمام الوصولي الحنفي : ولا ينظر إلى الحرة الأجنبية إلا إلى الوجه والكفين
(الاختيار لتعليل المختار ج ٤ ص ١١٧)


Lien du livre : Lien PDF

- L'école Malikite

L'imam Khalil Ibn Ishaq Al Maliki (mort en 707 du calendrier hégirien) a dit : « La 'awra de la femme libre avec un homme qui lui est étranger et n'est pas son mahram est l'ensemble de son corps à l'exception de son visage et ses mains ».
(Moukhtasar Khalil p 26 avec son explication Jawahir Al Iklil vol 1 p 43)

(*) La 'awra d'une personne désigne toutes les parties du corps qu'Allah a interdit de montrer devant les gens qui n'ont pas le droit de les regarder.
(Ahkam Al Awra Wa Nathar p 17)


قال الإمام خليل في مختصره مع الشرح من جواهر الإكليل : عورة الحرة مع رجل أجنبي منها أي ليس بِمَحْرَمٍ لَهَا جميع البدن غير الوجه والكفين
(مختصر خليل ص ٢٦ / جواهر الإكليل ج ١ ص ٤٣)


Lien du livre : Lien PDF

- L'école Chafi'ite

L'imam Chayrazi (mort en 476 du calendrier hégirien) a dit : « En ce qui concerne la femme libre, tout son corps est une 'awra à l'exception de son visage et ses mains.
Allah a dit : (...) de ne montrer de leurs atouts que ce qui est apparent.
'Abdallah Ibn 'Abbas (qu'Allah les agrée lui et son père) a dit : Cela désigne son visage et ses mains ».
(Al Mouhadhab vol 1 p 219)


قال الإمام الشيرازي : فأما الحرة فجميع بدنها عورة إلا الوجه والكفين لقول الله تعالى : وَلا يُبْدِينَ زِينَتَهُنَّ إِلَّا مَا ظَهَرَ منها
قال ابن عباس : وجهها و كفيها
(المهذب ج ١ ص ٢١٩)


Lien du livre : Lien PDF

- L'école Hanbalite

L'imam Ibn Qoudama Al Maqdisi (mort en 620 du calendrier hégirien) a dit : « Tout le corps de la femme libre est une 'awra à l'exception de son visage et ses mains ».
('Omdatoul Fiqh p 22)


قال الإمام ابن قدامة المقدسي : الحرة كلها عورة إلا جهها و كفيها
(عمدة الفقه ص ٢٢)


Lien du livre : Lien PDF

En conclusion de cette partie, il est évident au regard de ce qui précède qu'il est obligatoire à la femme musulmane de porter un voile qui couvre ses cheveux en présence d'hommes étrangers.

Il faut insister sur le fait que ceci n'est pas un avis parmi d'autres ou une interprétation parmi d'autres. Il s'agit de la parole de toute la communauté musulmane depuis quatorze siècles qui se base sur le Coran et les hadiths authentiques du Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui).


Télécharger le dossier complet :
 




Liste des hadiths
 
 
 
Vous rencontrez des difficultés pour vous inscrire ou vous désinscrire ou avez remarqué une erreur ? Contactez-Nous : officielhadithdujour[@robase]gmail.com
Services :   Hadith Du Jour   |  Coran en ligne                          Mentions
        
Téléchargements
Hadith du Jour : Service de récéption de hadith