Tous les Hadiths Hadiths Prière Hadiths Ablutions Hadiths Aumône Hadiths Science Hadiths Prophète Hadiths Hajj
Hadiths Coran Hadiths Femme Hadiths Homme Hadiths Mariage Hadiths Parents Hadiths Jeûne Hadiths Ramadan
Hadiths Invocations Hadiths Péché Hadiths Mort Hadiths Paradis Hadiths Enfer Ramadan Hadiths Mosquée
 
 
 

L'interdiction de la musique et des instruments de musique 14/15

 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Télécharger le dossier complet :


Les conditions pour que la musique sans instruments, les chants soient permis

1. Il faut que les paroles prononcées soient permises et non interdites par l'Islam

L'imam Ibn Rajab (mort en 795 du calendrier hégirien) a dit : « Le sens qui est voulu par le ghina interdit est ce qui est composé de parole impudiques comme le fait de décrire les femmes, leurs atouts physiques, ce qui excite les instincts.
Ceci est le ghina interdit.
C'est comme cela que l'ont défini l'imam Ahmed, Ishaq Ibn Rahawayh et d'autres parmi les imams ».
(Nouzhatoul Asma' Fi Mas'alati Sama' p 4)

2. Il ne faut pas que les paroles soient accompagnées d'instruments de musique

Les textes et le consensus sur l'interdiction des instruments de musique et de la musique accompagnée d'instruments ont déjà été mentionnés.
De plus il faut préciser que les sons qui sont similaires à ceux des instruments de musique mais qui ont été composés à l'aide d'un ordinateur ont le même jugement que les instruments réels.
(Voir Charh Al Qasida Fi Madh 'Aicha de Cheikh Salih Souheymi, cours n°2 à 44 minutes)

3. Il ne faut pas que la personne passe trop de temps à chanter ou à écouter chanter surtout si cela l'écarte de la récitation du Coran et du rappel d'Allah

L'imam Al Khattabi (mort en 388 du calendrier hégirien) a dit après avoir mentionné les caractéristiques du ghina permis : « Il y a plusieurs parmi les premiers musulmans qui ont permis cela et le jugement du fait de faire un peu de ghina est différent de celui du fait d'en faire beaucoup ».
(A'lam Al Hadith Charh Sahih Al Boukhari vol 1 p 656)

Cheikh Albani a dit : « Si les chants ne sont pas accompagnés d'instruments de musique alors il n'y a pas de mal dedans à condition qu'ils soient exempts de choses interdites par la législation islamique comme le fait de chercher secours auprès d'un autre qu'Allah ou l'utilisation de créatures comme rapprochement auprès d'Allah.
Et également il n'est pas permis de prendre les chants comme une activité régulière car cela va écarter le musulman de la lecture du Livre d'Allah et du fait de méditer dessus ».
(Majala Al Asala n°17 p 71)

4. Il ne faut pas imiter les chanteurs connus qui font de la musique interdite

D'après 'Abdallah Ibn 'Omar (qu'Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui ressemble à un peuple fait partie d'eux ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4031 et authentifié par Cheikh Al Islam Ibn Taymiya 25/331 ainsi que par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami' n°6149)


عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : من تشبّه بقوم فهو منهم
(رواه أبو داود في سننه رقم ٤٠٣١ و صححه شيخ الإسلام ابن تيمية في مجموع الفتاوى ٣٣١/٢٥ والشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٦١٤٩)


5. Il ne faut pas que le fait de chanter devienne un métier

L'imam Ibn Al Mundhir (mort en 318 du calendrier hégirien) a dit : « Les savants sont en consensus sur le fait que le contrat par lequel on paye les services d'une pleureuse (*) ou d'une chanteuse ne sont pas valables ».
(Al Ijma' n°619 p 146)

(*) C'est à dire pour qu'elle pleure suite à un décès.

L'imam Ibn 'Abdel Bar (mort en 463 du calendrier hégirien) a dit : « Parmi les manières de gagner de l'argent qui sont interdites par consensus il y a l'usure, la dote versée à la prostituée, le pot de vin, le fait de se faire payer pour faire des lamentation ou chanter... ».
(Al Kafi Fi Fiqh Ahl Al Medina p 191)

6. Il ne faut pas qu'une femme chante en présence d'hommes étrangers

Cheikh Al Islam Ibn Taymiya (mort en 728 du calendrier hégirien) a dit : « Le fait de prendre une chanteuse pour qu'elle chante en présence de femmes et d'hommes est une chose blâmable dans tous les cas ».
(Majmou' Al Fatawa 29/553)

L'imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit : « Si il y a une tentation dans le fait d'écouter le chant d'une femme alors ceci est interdit par consensus ».
(Rawdatou Talibin vol 11 p 227)

Télécharger le dossier complet :
 



Liste des hadiths
Partager le hadith :    
 
 
 
Vous rencontrez des difficultés pour vous inscrire ou vous désinscrire ou avez remarqué une erreur ? Contactez-Nous : officielhadithdujour[@robase]gmail.com
Services :   Hadith Du Jour   |  Coran en ligne                          Mentions
        
Téléchargements
Hadith du Jour : Service de récéption de hadith