Tous les Hadiths Hadiths Prière Hadiths Ablutions Hadiths Aumône Hadiths Science Hadiths Prophète Hadiths Hajj
Hadiths Coran Hadiths Femme Hadiths Homme Hadiths Mariage Hadiths Parents Hadiths Jeûne Hadiths Ramadan
Hadiths Invocations Hadiths Péché Hadiths Mort Hadiths Paradis Hadiths Enfer Ramadan Hadiths Mosquée
 
 
 

L'interdiction de fêter les fêtes des non-musulmans et de les féliciter pour celles-ci 6/9

 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Télécharger le dossier complet :


Remarque n°3 : Certaines personnes justifient le fait que les musulmans peuvent pratiquer les fêtes des non-musulmans par ce qui est rapporté concernant le Far' et la 'Atira

Cette remarque se divise en trois parties :

1. La définition du Far' et de la 'Atira
2. Le jugement du Far' et de la 'Atira
3. Peut-on utiliser le jugement du Far' et de la 'Atira pour justifier le fait de pratiquer les fêtes des non-musulmans ?

1. La définition du Far' et de la 'Atira

Le Far' est le nom d'un sacrifice qui était pratiqué par les associateurs durant la période qui a précédé l'Islam.
Lorsqu'une de leur bête mettait bas son premier petit, ils sacrifiaient ce petit pour leurs idoles afin que cela soit une cause de bénédiction pour la mère et qu'elle mette bas ensuite de nombreux petits.
(Charh Sahih Mouslim de l'imam Nawawi hadith n°1976, Sahih Al Boukhari Ma'a Fath Al Bari 9/596)

La 'Atira est le nom d'une bête que les associateurs sacrifiaient pour leurs idoles durant le mois de Rajab et ils versaient son sang sur leurs idoles.
Les savants sont tous d'accord à propos de cette définition.
(Charh Sahih Mouslim de l'imam Nawawi hadith n°1976, An Nihaya Fi Gharib Al Hadith de l'imam Ibn Al Athir vol 3 p 178)

2. Le jugement du Far' et de la 'Atira

L'objectif ici n'est pas de développer les paroles des savants à propos du jugement du Far' et de la 'Atira dans l'Islam mais simplement d'exposer brièvement la question afin que le lecteur puisse comprendre la suite.
Pour faire simple, il y a deux avis chez les savants à propos du jugement du Far' et de la 'Atira.

A. Le premier avis est que ces deux sacrifices sont abrogés et interdits dans l'Islam

Ceci est l'avis de la majorité des savants au point où certains ont dit qu'il y a un consensus sur cela.
(Voir Charh Sahih Al Boukhari de l'imam Ibn Battal vol 5 p 378 ; Al I'tibar Fi An Nasikh Wal Mansoukh de l'imam Al Hazimi p 156)

D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée) : Le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a interdit le Far' et la 'Atira.
(Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°4222 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Nasai)


عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : نهى رسول الله صلّى الله عليه و سلّم عن الفرع والعتيرة
(رواه النسائي في سننه رقم ٤٢٢٢ و صححه الشيخ اللباني في تحقيق سنن النسائي)


D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Dans l'Islam, il n'y a pas de 'Atira ni de Far' ».
(Rapporté par l'imam Ahmed dans son Mousnad n°7135 et authentifié par Cheikh Shou'ayb Arnaout dans sa correction du Mousnad)


عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : لا فرع ولا عتيرة في الإسلام
(رواه الإمام أحمد في مسنده رقم ٧١٣٥ و صححه الشيخ شعيب الرناؤوط في تحقيق المسند)


B. Le second avis est que, dans l'Islam, on donne une autre définition de ces deux sacrifices et que ainsi, ils sont légiférés et recommandés.

Pour les savants qui sont de cet avis, la 'Atira est une bête que l'on égorge pour Allah à n'importe quel moment de l'année et on offre de la viande à manger aux pauvres et aux nécessiteux.
Et pour eux le Far' est un sacrifice que la personne pratique pour Allah lorsque son troupeau a atteint un certain nombre de bêtes et elle offre la viande à manger aux pauvres et aux nécessiteux.

Ceci est par exemple l'avis de l'imam Chafi'i.
(Voir Charh Sahih Mouslim de l'imam Nawawi hadith n°1976, Irwa Al Ghalil de Cheikh Albani vol 4 p 413, Charh Sounan Nasai de Cheikh Al Etiopi vol 32 p 380)

D'après Noubaycha Al Houdhali (qu'Allah l'agrée) : À Mina, un homme a appelé et a dit : Ô Messager d'Allah ! Dans la Jahiliya (1), durant le mois de Rajab, nous avions l'habitude de sacrifier une 'Atira. Que nous ordonnes-tu ?
Le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Si vous le voulez, égorgez pour Allah dans n'importe quel mois. Obéissez à Allah et offrez à manger ».
L'homme a dit : Nous avions également l'habitude de pratiquer le Far'. Que nous ordonnes tu ?
Le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Pour chaque sa'ima (2) il y a un Far'. Lorsque la bête a grandi (3), égorge-la et donne sa viande en aumône car certes ceci est un bien ».
(Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°4230 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Nasai)

(1) C'est le nom de la période qui a précédé l'Islam et durant laquelle les gens vivaient dans une grande ignorance.

(2) Certains savants disent que ce terme signifie un troupeau de cent bêtes et d'autres disent qu'il signifie cinquante bêtes.

(3) C'est à dire que la viande sera meilleure et en plus grande quantité si on n'égorge pas la bête lorsqu'elle est petite.

(Voir Charh Sounan Nasai de Cheikh Al Etiopi vol 33 p 8)


عن نبيشة الهذلي رضي الله عنه قال : نادى رجل بمنى فقال : يا رسولَ اللَّهِ ! إنَّا كنَّا نعترِ عَتيرةً في الجاهليَّةِ في رجَبٍ فما تأمرُنا ؟
قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : اذبحوا للَّهِ في أيِّ شهرٍ كانَ وبرُّوا للَّهِ وأطعِموا
قال : إنَّا كنَّا نفرِّعُ فرعًا فما تأمرُنا ؟
قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : في كلِّ سائمةٍ فرعٌ حتى إذا استحمَل ذبحتَهُ وتصدَّقتَ بلحمِهِ فإنَّ ذلكَ هو خيرٌ
(رواه النسائي في سننه رقم ٤٢٣٠ و صححه الشيخ اللباني في تحقيق سنن النسائي)


3. Peut-on utiliser le jugement du Far' et de la 'Atira pour justifier le fait de pratiquer les fêtes des non-musulmans ?

Certaines personnes disent que, puisque les savants ne sont pas tous d'accord sur l'interdiction du Far' et de la 'Atira qui étaient des choses pratiquées par les associateurs avant l'Islam, alors il n'y a pas de mal à ce que les musulmans pratiquent les fêtes religieuses des non-musulmans.

Cette argumentation est totalement fausse car, en fonction des deux avis mentionnés ci-dessus,

il y a deux solutions :

- soit l'Islam est venu abroger purement et simplement le Far' et la 'Atira.

- soit l'Islam est venu pour que les musulmans se différencient et se démarquent des non-musulmans sur ces deux points.

En ce qui concerne la 'Atira, ce sacrifice était pratiqué par les associateurs pour les idoles, durant le mois de Rajab qui était un mois qu'ils glorifiaient tandis que pour les musulmans il s'agit d'un sacrifice pour Allah à n'importe quel moment de l'année et d'une aumône pour les pauvres.
En ce qui concerne le Far', le premier petit d'une bête était sacrifiée par les associateurs juste après sa naissance comme adoration pour leurs idoles et ils recherchaient par cela la bénédiction dans la fertilité de la mère.
Pour les musulmans, si le troupeau d'une personne atteint un certain nombre de bêtes, il sera recommandé de sacrifier une bête pour Allah une fois qu'elle a grandit afin d'offrir la viande en aumône.
Que reste t-il comme ressemblance aux non-musulmans dans le Far' et la 'Atira en admettant qu'elles soient toujours légiférées ?!
Ainsi, il apparaît clairement qu'il n'est pas possible d'argumenter par cela pour dire qu'il est permis aux muslmans de ressembler aux non-musulmans dans leurs fêtes religieuses.

Télécharger le dossier complet :
 





Liste des hadiths
Partager le hadith :    
 
 
 
Vous rencontrez des difficultés pour vous inscrire ou vous désinscrire ou avez remarqué une erreur ? Contactez-Nous : officielhadithdujour[@robase]gmail.com
Services :   Hadith Du Jour   |  Coran en ligne                          Mentions
        
Téléchargements
Hadith du Jour : Service de récéption de hadith