Tous les Hadiths Hadiths Prière Hadiths Ablutions Hadiths Aumône Hadiths Science Hadiths Prophète Hadiths Hajj
Hadiths Coran Hadiths Femme Hadiths Homme Hadiths Mariage Hadiths Parents Hadiths Jeûne Hadiths Ramadan
Hadiths Invocations Hadiths Péché Hadiths Mort Hadiths Paradis Hadiths Enfer Ramadan Hadiths Mosquée
 
 
 

L'explication des versets de la sourate Al Baqara sur le jeûne 5/23

 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Télécharger le dossier complet :


(3) Allah a dit (traduction rapprochée du sens du verset) : « Ceux qui parmi vous sont malades ou en voyage devront jeûner un nombre égale d'autres jours ».

Dans la mesure où chaque croyant a besoin de profiter des bienfaits du jeûne, Allah a ordonné aux malades et aux voyageurs qui n'ont pas jeûné durant le mois de Ramadan de rattraper les jours manqués une fois qu'ils sont guéris ou qu'ils sont de retour chez eux.
(Taysir Al Karim Ar Rahman de Cheikh Sa'di p 86)

L'imam Ibn Hazm (mort en 456 du calendrier hégirien) a dit : « Les savants sont en consensus sur le fait que la personne qui rompt le jeûne durant le voyage ou à cause de la maladie, il lui est obligatoire de rattraper le nombre de jours qu'il n'a pas jeûné ».
(Maratib Al Ijma' p 46)

De plus, ce verset montre qu'il n'est pas obligatoire de rattraper les jours de jeûne manqués à la suite et qu'il est permis de les séparer.
(Masail Al Imam Ahmed Bi Riwayati Ibnihi Salih n°920 p 263)

D'après 'Orwa, 'Aicha (qu'Allah l'agrée) a dit : « Le verset a été révélé comme ceci : -un nombre égal d'autres jours à la suite-.
Puis -à la suite- a été retiré (*) ».
(Rapporté par Daraqoutni dans ses Sounan n°2315 qui l'a authentifié)

(*) C'est à dire que le rattrapage des jours de Ramadan a été au départ révélé avec la condition que les jours soient rattrapés à la suite puis cette condition a été abrogée.
(Voir Sounan Al Bayhaqi vol 4 p 431)


عن عروة قالت عائشة رضي الله عنها : نزلت فَعِدَّةٌ مِّنْ أَيَّامٍ أُخَرَ مُتَتَابِعَات
فسقطت مُتَتَابِعَات
(رواه الدارقطني في سننه رقم ٢٣١٥ و صححه)


D'après 'Abdallah Ibn 'Otba, 'Abdallah Ibn 'Abbas (qu'Allah les agrée lui et son père) a dit : « Jeûne comme tu le veux (*) car Allah a dit : -un nombre égale d'autres jours- ».
(Rapporté par 'Abder Razaq dans son Mousannaf n°7665 et authentifié par Cheikh Zakariya Ibn Ghoulam Al Bakistani dans son ouvrage Ma Saha Min Athar AS Sahaba Fil Fiqh p 685)

(*) Cela concerne évidemment le rattrapage des jours de jeûne manqués durant le mois de Ramadan.
(Voir Mousannaf 'Abder Razaq vol 4 p 241)


عن عبدالله بن عتبة قال عبدالله بن عباس رضي الله عنهما : صم كيف شئت قال الله : فَعِدَّةٌ مِّنْ أَيَّامٍ أُخَرَ
(رواه عبدالرزاق في المصنف رقم ٧٦٦٥ و صححه الشيخ زكريا بن غلام الباكستاني في كتابه ما صح من آثار الصحابة في الفقه ص ٦٨٥)


Remarque :
Les détails des règles relatives au rattrapage des jours de jeûne manqués peuvent être consultés sur le lien suivant : Les règles concernant le rattrapage des jours non-jeûnés de Ramadan

(4) Allah a dit (traduction rapprochée du sens du verset) : « Et pour ceux qui peuvent le supporter, il y a une compensation qui est de nourrir un pauvre ».

Au départ, Allah a laissé le choix aux gens concernant le jeûne du mois de Ramadan.
Celui qui le souhaitait jeûnait et celui qui le souhaitait pouvait nourrir un pauvre pour chaque jour.
Puis cela a été abrogé par le verset suivant et le jeûne est devenu obligatoire pour chacun.

D'après Ibn Abi Leyla, Mou'adh Ibn Jabal (qu'Allah l'agrée) a dit : « Il y a eu trois étapes concernant le jeûne.
Le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) jeûnait trois jours de chaque mois et il jeûnait également le jour de 'Achoura (1) puis Allah a révélé les versets : -Le jeûne vous a été imposé comme il a été imposé à ceux qui sont venus avant vous- jusqu'à -nourrir un pauvre- (2).
Alors celui qui le voulait jeûnait et celui qui ne voulait pas jeûner nourrissait un pauvre pour chaque jour et cela était valable pour lui.
Ceci est une étape (3).
Puis Allah a révélé : -Le mois de Ramadan durant lequel le Coran a été descendu- jusqu'à -d'autres jours- (4) et alors le jeûne a été imposé à ceux qui assistent à ce mois. (5)
Le voyageur doit rattraper les jours et le vieil homme et la vieille femme qui ne peuvent pas jeûner doivent nourrir (6) ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°507 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

(1) Ceci est la première étape.

(2) Il s'agit des versets 183 et 184 de la sourate Al Baqara n°2.

(3) C'est à dire la seconde étape.

(4) C'est à dire le verset 185 de la sourate Al Baqara n°2 dont l'explication va suivre avec la permission d'Allah.

(5) Ceci est la troisième étape.

(6) C'est à dire qu'ils doivent nourrir un pauvre pour chaque jour non-jeuné.


عن ابن أبي ليلى قال معاذ بن جبل رضي الله عنه : أحيل الصيامُ ثلاثةَ أحوالٍ
إن رسولَ اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ كان يصوم ثلاثةَ أيّامٍ من كل شهرٍ ويصوم يومَ عاشوراءَ فأنزل الله : كتب عليكم الصيام كما كتب على الذين من قبلكم إلى قوله طعام مسكين فمن شاء أن يصومَ صام ومن شاء أن يفطرَ ويطعمَ كلَّ يومٍ مسكينًا أجزأه ذلك وهذا حولٌ
فأنزل اللهُ : شهر رمضان الذي أُنزل فيه القرآن إلى أيام أخر فثبت الصيامُ على من شهد الشّهرَ وعلى المسافرِ أن يقضيَ وثبت الطعامُ للشيخ الكبيرِ والعجوزِ اللذَينِ لا يستطيعان الصومَ
(رواه أبو داود في سننه رقم ٥٠٧ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن أبي داود)



Remarque n°1 : Ce verset a été abrogé dans le sens où les gens n'ont désormais plus le choix entre le fait de jeûner ou de nourrir un pauvre.
Par contre ce verset concerne toujours les gens âgés ou les malades dont on n'espère pas la guérison qui eux doivent nourrir un pauvre pour chaque jour de Ramadan qu'ils n'ont pas pu jeûner.

D'après 'Ata, 'Abdallah Ibn 'Abbas (qu'Allah les agrée lui et son père) a dit : « Ce verset n'est pas abrogé. Il concerne le vieil homme et la vieille femme qui n'ont pas la capacité de jeûner. Ils doivent nourrir un pauvre pour chaque jour ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°4505)


عن عطاء قال عبدالله بن عباس رضي الله عنهما : ليستْ بمنسوخةٍ هو الشيخُ الكبيرُ والمرأةُ الكبيرةُ لا يستطيعان أن يصوما فيُطعمان مكان كلِّ يومٍ مسكينًا
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٤٥٠٥)


D'après 'Ata, 'Abdallah Ibn 'Abbas (qu'Allah les agrée lui et son père) a dit : « Ce verset n'est pas abrogé mais on accorde une facilité dans cela que pour la personne qui ne peut pas supporter le jeûne ou au malade qui ne guérit pas ».
(Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°2317 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Nasai)


عن عطاء قال عبدالله بن عباس رضي الله عنهما : ليست بمنسوخَةٍ و لا يرخَّصُ في هذا إلا للذي لا يطيقُ الصيامَ أو مريضٍ لا يُشفَى
(رواه النسائي في سننه رقم ٢٣١٧ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن النسائي)


Remarque n°2 :
Concernant les personnes âgées et les malades dont on espère pas la guérison, à qui doivent-elles donner la compensation ?
Quelle quantité de nourriture donner ? Comment la donner ? Peut-on donner la compensation en argent et pas en nourriture ?

Les réponses à ces questions se trouvent sur le lien suivant : Les règles de la compensationdu jeûne en nourrissant un pauvre

Remarque n°3 : Cheikh 'Otheimine a dit : « Ce verset montre la sagesse d'Allah dans Sa législation dans le sens où Allah instaure les règles petit à petit et en particulier pour les choses qui sont difficiles pour les gens.
N'as-tu pas vu que lorsqu'Allah a voulu interdire les boissons alcoolisées, Il a fait cela par étape ?! (*)
Allah a fait la même chose pour le jeûne.
Lorsqu'Il a voulu imposer le jeûne, Il a fait cela par étape ».
(Ahkam Min Al Quran Al Karim vol 1 p 642)

(*) Au départ, la consommation de boissons alcoolisées était permise.
Puis elle a été interdite au moment des prières et permise aux autres moments.
Et enfin, au final, elle a été totalement interdite.

Télécharger le dossier complet :
 




Liste des hadiths
 
 
 
Vous rencontrez des difficultés pour vous inscrire ou vous désinscrire ou avez remarqué une erreur ? Contactez-Nous : officielhadithdujour[@robase]gmail.com
Services :   Hadith Du Jour   |  Coran en ligne                          Mentions
        
Téléchargements
Hadith du Jour : Service de récéption de hadith