Tous les Hadiths Hadiths Prière Hadiths Ablutions Hadiths Aumône Hadiths Science Hadiths Prophète Hadiths Hajj
Hadiths Coran Hadiths Femme Hadiths Homme Hadiths Mariage Hadiths Parents Hadiths Jeûne Hadiths Ramadan
Hadiths Invocations Hadiths Péché Hadiths Mort Hadiths Paradis Hadiths Enfer Ramadan Hadiths Mosquée
 
 
 

Deux points concernant le testament

 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Dans un ancien sujet, nous avons mentionné les hadiths authentiques à propos du fait qu'il n'est pas permis de faire un testament (wasiya) en faveur d'un héritier, ni d'une valeur qui dépasse le tiers de ce que possède la personne.

Voici le sujet en question : Le testament

Il y a deux précisions à apporter.

Précision n°1 : Il est permis de faire un testament (wasiya) en faveur d'un héritier si les autres héritiers sont d'accord avec cela.

L'imam Ibn Al Moundhir (mort en 318 du calendrier hégirien) a dit : « Les savants sont en consensus sur le fait qu'il n'y a pas de wasiya en faveur d'un héritier sauf si les héritiers le permettent ».
(Al Ijma' n°371 p 100)

L'imam Ibn 'Abdel Bar Al Maliki (mort en 463 du calendrier hégirien) a dit : « Il n'y a pas de wasiya en faveur d'un héritier sauf si les héritiers le permettent. Ceci est un point de consensus entre les savants de l'Islam ».
(Al Tamhid vol 14 p 299/300)

Précision n°2 : Il est permis de faire un testament (wasiya) d'une valeur qui dépasse le tiers de ce que possède la personne si les héritiers sont d'accord avec cela ou si la personne n'a pas d'héritiers ou de proches.

D'après 'Amr Ibn Charahbil, 'Abdallah Ibn Mas'oud (qu'Allah l'agrée) a dit : « Vous êtes les gens du quartier de Koufa qui sont les plus à même de mourir en ne laissant ni proches ni personnes avec des liens de parenté.
Si la situation est celle-ci alors rien ne l'empêche de donner son argent aux pauvres et aux nécessiteux ».
(Rapporté par Ibn Hazm dans Al Mouhala 9/317 qui l'a authentifié. Il a également été authentifié par Cheikh Zakariya Ibn Ghoulam Al Bakistani dans son ouvrage Ma Saha Min Athar AS Sahaba Fil Fiqh p 1176)


عن عمرو بن شرحبيل قال عبدالله بن مسعود رضي الله عنه : أنَّكُم من أحرى حيٍّ بالكوفةِ أن يموتَ أحدُكُم فلا يدَعُ عُصبةً ولا رحمًا فلا يمنعُهُ إذا كانَ ذلِكَ أن يضَعَ مالَهُ في الفُقَراءِ والمساكينِ
(رواه ابن حزم في المحلى ٣١٧/٩ و صححه وصححه أيضاً الشيخ زكريا بن غلام الباكستاني في كتابه ما صح من آثار الصحابة في الفقه ص ١١٧٦)


L'imam Ibn Qoudama Al Maqdisi (mort en 620 du calendrier hégirien) a dit : « La wasiya en faveur d'une personne autre qu'un héritier dans la limite du tiers de ce que possède la personne doit être obligatoirement appliquée même sans l'accord des héritiers.
Par contre ce qui dépasse le tiers de ce que possède la personne, alors cela dépend de leur accord.
S'ils sont d'accord alors c'est permis mais s'ils ne sont pas d'accord alors ce n'est pas valable.
Ceci est l'avis de tous les savants ».
(Al Moughni vol 8 p 404)
 





Liste des hadiths
Partager le hadith :    
 
 
 
Vous rencontrez des difficultés pour vous inscrire ou vous désinscrire ou avez remarqué une erreur ? Contactez-Nous : officielhadithdujour[@robase]gmail.com
Services :   Hadith Du Jour   |  Coran en ligne                          Mentions
        
Téléchargements
Hadith du Jour : Service de récéption de hadith