Tous les Hadiths Hadiths Prière Hadiths Ablutions Hadiths Aumône Hadiths Science Hadiths Prophète Hadiths Hajj
Hadiths Coran Hadiths Femme Hadiths Homme Hadiths Mariage Hadiths Parents Hadiths Jeûne Hadiths Ramadan
Hadiths Invocations Hadiths Péché Hadiths Mort Hadiths Paradis Hadiths Enfer Ramadan Hadiths Mosquée
 
 
 

Coronavirus : Résumé des croyances et des règles relatives aux épidémies dans l'Islam 10/18

 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

« Les jours blancs du Mois de Cha'ban 1441 seront le 6, le 7 et le 8 Avril 2020 ». إن شاء الله
Voir le lien suivant :
Les jours blancs du mois de Cha'ban

Deuxièmement : Le fait de pratiquer les causes religieuses afin qu'Allah préserve la personne de la maladie

De manière générale, il faut que la personne multiplie les invocations en demandant à Allah de la préserver de la maladie.

Il est également rapporté une invocation précise à faire dans ce cas.

D'après Anas Ibn Malik (qu'Allah l'agrée) : Le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) disait régulièrement : « Ô Allah ! Je demande protection auprès de Toi contre le baras (1), contre la folie, contre la lèpre et contre les mauvaises maladies (2) (3) ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°1554 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

(1) C'est une forme de lèpre.

(2) C'est à dire qu'après avoir cité plusieurs maladies précises, le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a généralisé la demande de protection contre toutes les mauvaises maladies.
(Awn Al Ma'boud)

(3) En phonétique : Allahoumma Inni A'oudhou Bika Min Al Barasi Wal Jounouni Wal Joudhami Wa Sayyiil Asqam

En arabe : اللَّهُمَّ إِنِّي أَعُوذُ بِكَ مِنَ البَرَصِ وَالجُنُونِ وَالجُذَامِ وَمِنْ سَيِّئِ الأَسْقَامِ


عن أنس بن مالك رضي الله عنه : كان النّبي صلّى الله عليه و سلّم يقول : اللَّهُمَّ إِنِّي أَعُوذُ بِكَ مِنَ البَرَصِ وَالجُنُونِ وَالجُذَامِ وَمِنْ سَيِّئِ الأَسْقَامِ
(رواه أبو داود في سننه رقم ١٥٥٤ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن أبي داود)


Enfin, il y a des formules de rappel qui sont à faire le matin, l'après-midi et la nuit qui permettent, avec la permission d'Allah, d'être protégé contre tout mal.
Par soucis de rester concis, nous n'en mentionnerons que trois.

1. Le fait de réciter les trois dernières sourates du Coran à trois reprises le matin et l'après-midi

D'après 'Abdallah Ibn Khoubaib (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Dis : -Qoul Houwa Allahou Ahad- et les deux protectrices (1) trois fois l'après-midi (2) et trois fois le matin (3), cela te suffira contre toute chose (4) ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°5082 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

(1) -Qoul Houwa Allahou Ahad- est la sourate n°112 et les -deux protectrices- sont les sourates n°113 et n°114.

(2) Les savants sont tous d'accord sur le fait que si la personne fait les invocations de l'après-midi après la prière du 'asr et avant le coucher du soleil, elles auront été faites dans le temps légiféré.

(3) Les savants sont tous d'accord sur le fait que si la personne fait les invocations du matin après la prière du sobh, elles auront été faites dans le temps légiféré.

(4) C'est à dire contre tout mal.
(Awn Al Ma'boud 'Ala Charh Sounan Abi Daoud)


عن عبدالله بن خبيب رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه وسلّم : قل : قل هو الله أحد والمعوذتين حين تمسي وحين تصبح ثلاث مرّات تكفيك من كلّ شيء
(رواه أبو داود في سننه رقم ٥٠٨٢ و حسنه الشيخ الألباني في تحقيق سنن أبي داود)


2. Le fait de faire l'invocation suivante le matin et l'après-midi

D'après 'Othman Ibn 'Affan (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui trois fois l'après-midi (1) dit: -Au nom d'Allah, nul ne peut nuire en présence de Son Nom ni sur terre ni dans le ciel et Il est l'Audient et l'Omniscient- (2) ne sera touché par aucun malheur inattendu jusqu'au matin.
Et celui qui dit cela trois fois le matin (3) ne sera touché par aucun malheur inattendu jusqu'à l'après midi ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°5088 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

(1) Les savants sont tous d'accord sur le fait que si la personne fait les invocations de l'après-midi après la prière du 'asr et avant le coucher du soleil, elles auront été faites dans le temps légiféré.

(2) En phonétique : Bismillah Alladhi La Yadourrou Ma'a Smihi Chay oun Fil Ardi Wa La Fi Sama Wa Houwa Sami'oul 'Alim

En arabe : بِسْمِ اللَّهِ الَّذِي لَا يَضُرُّ مَعَ اسْمِهِ شَيْءٌ فِي الْأَرْضِ وَلَا فِي السَّمَاءِ وَهُوَ السَّمِيعُ الْعَلِيمُ

(3) Les savants sont tous d'accord sur le fait que si la personne fait les invocations du matin après la prière du sobh, elles auront été faites dans le temps légiféré.


عن عثمان بن عفان رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : مَن قال : بِسْمِ اللَّهِ الَّذِي لَا يَضُرُّ مَعَ اسْمِهِ شَيْءٌ فِي الْأَرْضِ وَلَا فِي السَّمَاءِ وَهُوَ السَّمِيعُ الْعَلِيمُ ثلاثَ مرَّاتٍ لم تُصِبْه فَجْأةُ بَلاءٍ حتى يُصبِحَ ومَن قالَها حين يُصبِحُ ثلاثَ مرَّاتٍ لم تُصِبْه فَجْأةُ بَلاءٍ حتى يُمسيَ
قال : فأصابَ أبانَ بنَ عُثمانَ الفالِجُ فجَعَلَ الرَّجُلُ الذي سَمِعَ منه الحديثَ ينظُرُ إليه
فقال له : ما لكَ تنظُرُ إليَّ ؟ فواللهِ ما كَذَبتُ على عُثمانَ رضي الله عنه ولا كذَبَ عُثمانُ رضي الله عنه على النَّبيِّ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ ولكِنَّ اليَومَ الذي أصابَني فيه ما أصابَني غَضِبتُ فنَسيتُ أنْ أقولَها
(رواه أبو داود في سننه رقم ٥٠٨٨ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن أبي داود)


3. Le fait de réciter les deux derniers versets de la sourate Al Baqara durant la nuit

D'après Abou Mas'oud (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soit sur lui) a dit « Celui qui récite les deux versets de la fin de la sourate Baqara (1) dans une nuit (2), ces deux versets lui suffisent (3) ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5009 et Mouslim dans son Sahih n°808)

(1) Il s'agit des versets 285 et 286 de la sourate Al Baqara n°2.

(2) La nuit débute au coucher du soleil est se termine au lever de l'aube.

(3) L'imam Ibn Qayim Al Djawziya (mort en 751 du calendrier hégirien) a dit: « L'avis juste est que le sens de cela est que ces deux versets suffisent comme protection pour la personne contre tout mal qui pourrait la toucher ».
(Al Wabil As Sayyib p 156)


عن أبي مسعود رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه و سلّم : من قرأ بالآيتين من آخر سورة البقرة في ليلةٍ كفتاه
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٥٠٠٩ و مسلم في صحيحه رقم ٨٠٨)


Consulter le dossier complet au format PDF :
 





Liste des hadiths
Partager le hadith :    
 
 
 
Vous rencontrez des difficultés pour vous inscrire ou vous désinscrire ou avez remarqué une erreur ? Contactez-Nous : officielhadithdujour[@robase]gmail.com
Services :   Hadith Du Jour   |  Coran en ligne                          Mentions
        
Téléchargements
Hadith du Jour : Service de récéption de hadith