Hadiths Prière Hadiths Ablutions Hadiths Aumône Hadiths Science Hadiths Prophète Hadiths Hajj Hadiths Mosquée
Hadiths Coran Hadiths Femme Hadiths Homme Hadiths Mariage Hadiths Parents Hadiths Jeûne Hadiths Ramadan
Hadiths Invocations Hadiths Péché Hadiths Mort Hadiths Paradis Hadiths Enfer Ramadan
 
 
 

Ceci sera pour lui une expiation de ce qu'il y a entre les deux jumu'a

 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D'après Abdallah Ibn 'Amr Ibn Al Ass (qu'Allah les agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui fait le ghousl le jour du vendredi, met du parfum de sa femme si elle en possède (1), met un de ses beaux habits, puis n'enjambe pas les cous (2) des gens et ne fait pas de futilité durant l'exhortation, ceci sera pour lui une expiation de ce qu'il y a entre les deux jumu'a.
Celui qui fait des futilités et enjambe le cou elle sera pour lui le dohr (3) ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°347 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

(1) Cette phrase ne signifie pas que l'homme doit mettre un parfum avec une odeur féminine comme il en existe aujourd'hui. Ceci est interdit pour les hommes.
À l'époque le parfum des femmes avait une très légère odeur et était très coloré contrairement aux parfums de notre époque.

Le sens de cette phrase est d'appuyer le caractère recommandé de mettre du parfum le vendredi.

L'imam Nawawi a dit: « Ce parfum est celui qui est détestable pour les hommes, c'est celui dont la couleur est apparente mais son odeur est cachée; le fait qu'il soit ici permis pour les hommes en raison de la nécessité et de l'absence d'autre parfum montre que la recommandation d'utiliser le parfum est ici très appuyée ».
(Charh Sahih Mouslim hadith n°846)

(2) C'est à dire qu'il n'enjambe pas les gens quand il est dans la mosquée.

(3) C'est à dire qu'il n'a pas la récompense du jumu'a mais celle de la prière du dohr.
(Awn Al Ma'boud 'Ala Charh Sounan Abi Daoud)


عن عبد الله بن عمرو ابن العاص رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من اغتسل يوم الجمعة ومس من طيب امرأته إن كان لها ولبس من صالح ثيابه ثم لم يتخط رقاب الناس ولم يلغ عند الموعظة كان كفارة لما بينهما ومن لغا وتخطى رقاب الناس كانت له ظهرا
(رواه أبو داود في سننه رقم ٣٤٧ و حسنه الشيخ الألباني في تحقيق سنن أبي داود)





Liste des hadiths
Partager le hadith :    
 
 
 
Vous rencontrez des difficultés pour vous inscrire ou vous désinscrire ou avez remarqué une erreur ? Contactez-Nous : officielhadithdujour[@robase]gmail.com
Services :   Hadith Du Jour   |  Coran en ligne                          Mentions
        
Téléchargements
Hadith du Jour : Service de récéption de hadith